La restructuration de WarnerMedia chamboule DC Comics

Antoine Oury - 11.08.2020

Manga/BD/comics - Comics - Warner Bros - DC Comics licenciements - DC Comics


Le conglomérat américain WarnerMedia, qui réunit Warner Bros et HBO, notamment, a procédé à une importante restructuration, justifiée par les difficultés liées au coronavirus. On avance aussi les changements comportementaux du public en matière de divertissement. La filiale Warner Bros aurait ainsi remercié près de 600 personnes, dont des responsables chez DC Comics.

Exposition Lego - comics


Plusieurs proches du dossier évoquent un « bain de sang » : des dizaines de personnes travaillant au sein de la filiale de Warner Bros, DC Comics, ont été remerciées. Parmi elles, Bob Harras, directeur de la publication, mais aussi Hank Kanalz, vice-président en chef chargé de la stratégie éditoriale, le vice-président Bobbie Chase et plusieurs éditeurs, à savoir Brian Cunningham, Mark Doyle et Andy Khouri. Le département marketing n'y échappe pas non plus, avec le départ de Jonah Weiland, vice-président.

Jim Lee reste directeur de la création, poste qu'il occupe depuis le mois de juin 2018, mais a perdu son statut d'éditeur au sein de la filiale. Selon les différentes sources, de nombreux employés de longue date de DC Comics font partie des licenciements actés par le groupe.

Une autre filiale, DC Collectibles, également connue sous le nom DC Direct, chargée des objets de collection et des produits dérivés, disparait carrément de l'organisation de WarnerMedia.

Enfin, DC Universe, le « Netflix » de DC Comics, fait aussi partie des victimes de cette restructuration, avec le licenciement d'une grande partie des effectifs. Amorcé en 2018, le service n'aura visiblement pas convaincu WarnerMedia, qui miserait plutôt sur son service de streaming HBO Max : à terme, il est donc probable que DC Universe disparaisse, et voit son catalogue absorbé par cette autre plateforme.
 
Ironie du calendrier, le 22 août prochain sera diffusé sur les réseaux « DC FanDome », un événement en ligne qui devrait apporter son lot d'annonces et d'exclusivités en direction des fans. Diane Nelson, ancienne présidente de DC Entertainment, a publié sur les réseaux sociaux un message plutôt clair quant à son regard sur cette vague de licenciements...
 


Cette restructuration de WarnerMedia et ses conséquences pour DC s'expliqueraient par la volonté du fournisseur de services téléphoniques AT&T de ralentir la cadence et les investissements sur l'activité comics du groupe WarnerMedia. AT&T avait fait l'acquisition de Time Warner en 2018, renommé WarnerMedia, et avait annoncé une restructuration en mars dernier.

via The Beat, Comic Book


Photographie : illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.