Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

La série Hellblazer part définitivement en fumée

Clément Solym - 02.01.2013

Manga/BD/comics - Comics - Hellblazer - Karen Berger - Vertigo


L'éditrice en chef de Vertigo, filiale de DC Comics, l'une des personnalités marquantes de l'édition de romans graphiques à l'américaine, a annoncé son départ de la maison d'édition au cours du mois de décembre. Cet évènement marque la fin d'une époque, pour le label créatif a qui l'on doit des titres phares comme Preacher, Transmetropolitan, Fables, ou encore la série Hellblazer dont l'ultime épisode paraîtra d'ici le mois de février.

 

 

 

 

Après avoir obtenu en 1993 la création d'un label versant dans des titres tournés vers un public mature, de la part de DC Comics, Karen Berger avait rassemblé des artistes de haute voltige sous la bannière de Vertigo.

 

En laissant parler sans entraves la créativité de ses auteurs, l'éditrice a su attirer des créateurs de renom parmi lesquels figurent notamment  Alan Moore, Neil Gaiman, Peter Milligan, Brian Azzarello, Grant Morisson ou encore Mike Carey...

 

Le label vertigineux a cependant fini par tomber de haut, tandis que ses dernières parutions, comme Saucer Country, Voodoo Child, ou encore The New Deadwardians, n'ont pas rencontré l'engouement escompté auprès du public et de la critique.

 

Au cours du mois de novembre dernier, la maison d'édition annonçait par ailleurs la fin de la série Hellblazer, mettant en scène le personnage de John Constantine. Le mois de février verra donc paraître l'épisode numéro 300, et dernier, du titre le plus longuement publié par DC Comics.

 

Simon Bisley, l'un des plus prolifiques illustrateurs des couvertures de la série, a dévoilé quelques croquis de son ultime hommage au chasseur de démons accro à la nicotine... avec la couverture du dernier volet.

 

L'artiste a confié : « John Constantine est parti. Il est abandonné désormais et la couverture est ma façon de lui rendre un dernier hommage. C'est tellement symbolique du personnage, vraiment. Tout ce qui reste de lui est une cigarette. Tout ce qu'il faisait était de fumer tout le temps. »

 

Ci-dessous, la dernière cigarette de Constantine, croquée par Simon Bisley.