La série The Legend of Wonder Woman n’aura pas de suite

Elodie Pinguet - 21.12.2016

Manga/BD/comics - Comics - The Legend of Wonder Woman - DC Comics - super-héroïne


La série numérique The Legend of Wonder Woman est prématurément abandonnée. C’est l’annonce faite par l’éditeur, DC Comics. Selon le groupe, cet abandon serait dû à des relations houleuses avec les deux auteurs, Ray Dillon et Renae De Liz.

 

 

 

À peine paru, déjà fini. Alors que le premier tome imprimé et relié de la série numérique The Legend of Wonder Woman vient de paraître le 13 décembre, DC Comics met déjà fin à l’aventure. Un second tome devait sortir en 2017, mais ne verra pas le jour. Les fans se sont d’abord demandés si l’annulation n’était pas due aux mauvaises ventes du livre ou à une forme de sexisme envers l’héroïne.

 

Un porte-parole de DC Comics a annoncé que cette décision découlait d’une « relation difficile » avec l’auteure Renae De Liz et son mari dessinateur Ray Dillon.

 

Le couple s’était en effet fait remarqué sur les réseaux sociaux avec plusieurs tweets parfois critiques envers DC Comics. Ils ont depuis été supprimés, mais certains sont conservés dans un article de BleedingCool. Ainsi on découvre que Ray Dillon avait par exemple critiqué l’écriture dans Wonder Woman : Earth One. Il a également fait part de son mécontentement quand la suite de cette même série a été validée alors qu’ils étaient dans le flou concernant The Legend of Wonder Woman.

 

Une autre saga autour de Wonder Woman a été au cœur de leurs tweets. Intitulé Wonder Woman : The Odyssey of the Amazons le projet sera écrit par Kévin Grevioux alors que, d’après leurs dires, le couple avait proposé un projet similaire à DC Comics, sans qu’il n’y a ait eu de suites.

 

Renae De Liz a annoncé la nouvelle sur Twitter,  se disant « surprise et dévastée ». Elle remercie également dans un autre message DC Comics pour « l’opportunité de travailler avec un tel personnage emblématique au cours de ces dernières années ». Les fans ont répondu par divers messages de soutien et d’encouragement. Une pétition a été lancée pour demander au groupe DC de ne pas abandonner la série. Plus de 500 signatures ont déjà été récoltées.

 


 

De son côté, Renae De Liz a créé une cagnotte d’appel aux dons pour sa famille sur GoFundMe. Elle totalise pour le moment plus de 5 000 $ et a donc largement dépassé son objectif de 2 000 $. L’argent sera également utilisé pour que son mari et elle disposent de « plus de liberté créative ».

 

Ce n’est pas la première fois que des auteurs ou dessinateurs s’affichent publiquement pour critiquer DC Comics. En 2009 par exemple, l’auteur de Justice League of America, Dwayne McDuffie était écarté après avoir posté des commentaires sur un forum de DC Comics. 

 

Wonder Woman n’est pas vraiment gâtée à l’approche de Noël. En effet, elle vient également de perdre son rôle d’ambassadrice de l’ONU pour l’autonomisation des femmes et des filles dans le monde. Elle avait été nommée le 19 octobre dernier.

 

 

Via TheGuardian