La société de production d'animes, Group TAC, en faillite

Clément Solym - 07.09.2010

Manga/BD/comics - Univers Manga - société - production - group


Le Croup TACune société de production créée en 1968 a déposé vendredi son bilan auprès de la cour de district de Tokyo. À la fin du mois d'août pour l'année fiscale 2009 le montant des dettes de la société listées dans le dépôt de bilan s'élevait à 585 millions de yens (environ 5,4 millions €).

Le dépôt de bilan a été accepté par la cour et la procédure de banqueroute va donc se mettre en place. La période pour déclarer les dettes s'étendra jusqu'au 06 octobre et une réunion sur le statut de faillite sera tenue le 20 juin. Selon, le cabinet d'études financières Teikoku Databank, le montant des dettes connues du Group TAC serait de 650 millions de yens (presque 6 millions d'euros) avec 167 créditeurs.


La société avait travaillé entre autres sur Captain Tsubasa, Captain Tsubasa : Road to 2002, Nadia : Secret of blue water, Nadia of the mysterious seas, Night on the galactic railroad, Pokemon : Destiny Deoxys, Street fighter Alpha, Street fighter II V, Street fighter II : The movie, Touch, Vampire Princess Miyu ou encore Viewtiful Joe.

La période la plus faste pour la société a eu lieu il n'y a pas si longtemps, en 2007, avec notamment la sortie de Arashi no Yoru ni qui a été nommé pour les Japanes Academy Awards dans la catégorie anime de l'année. Le revenu fiscal annuel (en août) 2007 de Group TAC était de 1,53 milliard de yens (environ 14 millions €).

Seulement, le Group TAC a été victime de la crise et avec le déclin du marché de l'anime et la baisse de natalité (le Group TAC produisait beaucoup d'oeuvres pour enfants), les sponsors ont retiré leurs billes. La société a continué tant bien que mal mais un deuxième coup dur l'aura mise à terre, le décès en juillet dernier de son P.D.G., Atsumi Tashiro.