La stratégie numérique de Marvel : des comics, avant toute chose

Clément Solym - 11.03.2013

Manga/BD/comics - Comics - Marvel - édition numérique - ebookstore


L'éditeur de comics vient de démultiplier les annonces avec des ramifications numériques, imprimées, des nouveautés, des audaces marketing... Bref, Marvel joue sur tous les fronts, et ne compte manifestement pas s'arrêter là. Les super héros légendaires seront partout, disponibles dans tous les formats existants, pour que chacun puisse lire comme il le souhaite. 

 

 

 

 

C'est la mission numérique tout d'abord, qui préoccupe l'éditeur, alors que depuis Los Angeles, la maison a annoncé que de nombreux titres allaient revenir dans les librairies et les ebookstores. Ce sont plus de 700 titres, en version première édition, qui vont être proposés entre 1,99 $ et 3,99 $ pour leur édition numérique. Des titres venus de la grande époque du comics, les années 60, qui ont vu naître des personnages mythiques - mais dont la postérité n'a pas forcément été à la hauteur de leurs super-pouvoirs.

 

David Gabriel, vice-président des ventes assure que cette aventure éditoriale numérique cherche avant tout à faire découvrir des titres anciens à un jeune public, tout en permettant de satisfaire les nostalgeeks, qui les avaient découverts dans leur jeune âge. Et sont aujourd'hui des CSP+, équipées d'une tablette...

 

Avec un catalogue de 13.000 titres accessibles dans une application - voir plus bas -, l'éditeur Marvel élargit ses initiatives et multiplie les prises de risques... modérées. Axel Alonso, éditeur chez Marvel Entertainement confirme : il faut aller cherche un nouveau public, en le sensibilisant à ce qu'ont pu être les comics voilà 50 ans. 

 

Multiplier les offres et les outils

 

Premier coup, mais loin d'être le dernier : la South by Southwest Con, manifestation qui se déroule actuellement dans les contrées du comics, voilà que Marvel poursuit les annonces et dévoile le Project Gamma, par la bouche d'Axel Alonso. Cette fois, foin de recyclage de titres anciens, c'est une tentative de jouer sur l'interactivité, en présentant des sons dans certaines BD numériques. 

 

 

 

 

Pour l'heure, pas de date de lancement officielle, mais une intention ferme : profiter des solutions multimédias qu'offrent les tablettes, avant la fin de l'année 2013. Avec si peu d'informations, c'est surtout une réelle incertitude qui plane : à quoi va-t-on réellement assister avec cette invention ? Le défi serait de prolonger l'expérience de lecture, tout en ajoutant des outils sonores, que le lecteur peut contrôler au fil de sa lecture. 

 

Dans chaque page, sur toute case, une bande-son sera diffusée, et si l'on s'arrête longuement sur une case particulièrement, alors la musique tournera en boucle, et modifiera sensiblement ses sonorités. Bien que l'annonce fleure bon le gadget éditorial, il faudra encore attendre quelques mois pour découvrir les premiers titres du Project Gamma. 

 

Pour achever le tour du monde numérique de Marvel, il faut signaler cette application de téléchargement pour comics, contenant les fameux 13.000 titres dont nous parlions plus haut. Le principe est alors de monétiser, sous la forme d'un abonnement - annuel de 60 $ ou mensuel de 10 $ - les titres proposés dans l'application. Ce projet n'est pas celui d'une consommation frénétique et sur le modèle d'un « eat all you can », mais plutôt une approche globale, pour mettre à portée de main un catalogue numérique le plus complet possible. 

 

De la sorte, les passionnés pourront faire leur marché, en téléchargeant l'application depuis cette adresse

 

Reste que l'ensemble des titres est particulièrement daté et que les fans n'y retrouveront pas spécialement des nouveautés. « Nous croyons que si nous ouvrons la porte à nos fans, ils nous soutiendront et aiderons à faire grandir cette industrie, en achetant tout à la fois dans les magasins et dans les boutiques en ligne », assure tout de même David Gabriel.