La traversée du temps, après le succès de l'anime, le manga

Clément Solym - 28.01.2009

Manga/BD/comics - Univers Manga - traversée - temps - manga


La traversée du temps fait partie de ces titres importants qui donnent une image positive des manga et de l'animation japonaise à un large public.

Tiré d'un animé très primé


Le manga La traversée du temps est une adaptation du film d'animation portant le même titre. Celui-ci a été primé au festival international du film d'animation d'Annecy en 2007. Il a aussi reçu de nombreuses récompenses au Tokyo Anime Fair de 2007 : Film d'animation de l'année, meilleur réalisateur (Mamoru Hosoda), meilleure histoire originale (Yasutaka Tsutsui), meilleur scénariste (Satoko Okudera), meilleure direction artistique (Nizo Yamamoto) et meilleur charac design (Yoshiyuki Sadamoto).

Le film d'animation est lui-même une adaptation d'une nouvelle d'un grand romancier Yasutaka Tsutsui. Cette nouvelle avait d'ailleurs déjà connu de nombreuses adaptations. Si le film d'animation et la nouvelle dont il est issu portent le même titre, ils ne sont pas pour autant des copies conformes. Le personnage principal de la nouvelle est une jeune lycéenne, Yoshiyama Kazuko. Dans l'anime celle-ci n'a qu'un rôle secondaire et a subi les outrages du temps. Elle a dans les 30/40 ans et se trouve être la tante du personnage principal Makoto Konno.

Le manga pour sa part (à l'exception de quelques aménagements nécessaires) est totalement fidèle à l'anime. Ainsi, on pourra retrouver en couverture les noms de Yasutaka Tsutsui (pour l'histoire originale), de Yoshiyuki Sadamoto (pour le charac design) et de Ranmaru Kotone (pour l'adaptation en manga).

L'histoire :


Quand Makoto se réveille, en retard pour l'école, ce matin-là, elle ne se doute pas qu'elle va vivre une journée déterminante. Elle qui se considère plutôt chanceuse en général va enchaîner les situations poissardes.

Au milieu de toute cette malchance, elle va quand même se rendre compte qu'elle possède un pouvoir. Et peut-être le plus grand de tous les pouvoirs envisageables, celui de voyager dans le temps. Avec ce nouvel atout, la jeune fille compte bien transformer la journée qu'elle vient de vivre. Sa tante, Yoshiyama Kazuko, lui suggère la prudence car jouer avec le temps n'est pas sans conséquence.

Un manga ultra fidèle à l'animé


Cette adaptation en manga est bien réussie. Elle ne transcende pas le support dont elle est issue mais elle a le mérite d'apporter un autre temps de narration qui n'est pas dénué d'intérêt. Le mangaka, Ranmaru Kotone, a su apporter une petite touche d'originalité, notamment avec un travail sur le rythme et une fin légèrement différente de celle de l'anime. De plus, en bonus le mangaka nous propose une histoire de quelques pages, consacrée à l'héroïne de la nouvelle originale à savoir Yoshiyama Kazuko. Un bonus qui devrait faire échos à l'édition du manga La traversée du temps, les origines, dont nous vous parlerons bientôt.

On pourra peut-être regretter malgré tout une trop grande fidélité à l'anime. Le charac design, les lieux, le scénario tout est relativement identique. Un manque d'originalité qui place le manga un peu en dessous de l'animé. Cela dit, on peut imaginer que le mangaka n'avait pas vraiment les mains libres. Et que la production a préféré favoriser une formule qui fonctionne plutôt que de prendre le risque de l'originalité. C'est dommage, cela dit le manga reste de très bonne facture.

Peu importe, le support que vous choisirez (DVD ou manga) nous ne saurions que trop vous conseiller ce titre. En effet, si l'adaptation en manga n'apporte pas grand-chose de nouveau, elle est quand même très réussie et très respectueuse de l'oeuvre originale. On passe un agréable moment à la lecture de ce manga et ce même après avoir vu le film d'animation.

La traversée du temps
de Yasutaka Tsutsui, Yoshiyuki Sadamoto et Ranmaru Kotone est réédité par Asuka. Et vous pourrez vous régaler de ses 224 pages pour 7,95 €.