Lara Croft interdite en Angleterre pour excitation sexuelle manifeste ?

Clément Solym - 29.01.2009

Manga/BD/comics - Univers BD - loi - Angleterre - violence


Les nouvelles lois visant à lutter contre la pornographie n'ont pas cours qu'en Chine et le gouvernement anglais pourrait mettre en place une législation qui, selon les aficionados de comics, rendrait Batman ou Judge Dredd illégaux.

La loi stipule en effet que seraient interdites toutes représentations qui rechercheraient « exclusivement ou principalement l'excitation sexuelle » ou basée sur une très grande violence, et serait alors définie comme de la pornographie extrême. On croit rêver.

Dès lors, toute image extrême ou injurieuse, ou obscène ou dégoûtante - c'est-à-dire susceptible de dégoûter une personne qualifiée de « raisonnable » (sic !) - entrerait dans cette catégorie. On inclut également toute forme de rapport sexuel avec une personne blessée, ou encore avec un animal ou un cadavre.

Une autre loi est en cours d'examen au Parlement, quelque peu plus sensée, qui interdira de posséder des images montrant une activité sexuelle avec des enfants, ou dont il semblerait que ce soit un enfant. Pour les fans de BD, toutefois, cette mention supplémentaire rendrait tout bonnement leur passe-temps criminel.

Sur comicshopvoice.co.uk, un lecteur interroge alors sur les méthodes de Judge Dredd : « Un coup de pied dans les couilles constituerait alors un délit alors qu'il s'agit d'une forme d'humour dans ce contexte. » Et que penser du manga dans ce cas qui recherche particulièrement des plastiques jeunes et attrayantes et recèle d'aventures de lycéens ou lycéennes ?

De simple lecteur de BD, on passerait alors à criminel ? Qui lirait en toute conscience Manara dans ce cas ? Et qui estimera le degré d'excitation sexuelle ou de violence extrême contenu dans les titres ?