Lastman adapté en jeu vidéo : "Il a fallu réinventer tout un style graphique"

Clémence Chouvelon - 25.03.2015

Manga/BD/comics - Univers BD - Lastman LastFight Balak - Bastien Vivès, Michaël Sanlaville - bande dessinée jeux vidéo


Le « manga à la française » Lastman, créé par Bastien Vivès, Michaël Sanlaville et Balak, va faire l'objet d'une adaptation en jeu vidéo, LastFight. Développé par le studio indépendant Piranaking, lié aux auteurs de la bande dessinée, le jeu de combat en 3D proposera une dizaine de personnages jouables, dont le protagoniste Richard Aldana. 

 

 

Last Man (Bastien Vivès) - Salon du Livre de Paris 2015

Lastman sur le stand de Casterman au Salon du livre de Paris (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

LastFight sera le premier jeu de Piranaking, un jeune studio indépendant crée en 2014 par Khao. Le studio travaille en étroite collaboration avec les créateurs de la BD, dont Bastien Vivès, un ami : « C'est Bastien, avec qui on jouait à Street Fighter un été où il réfléchissait à Lastman, qui m'a demandé “Pourquoi on ne ferait pas aussi un jeu vidéo ?” on s'est lancé, et on a regardé les jeux qui nous plaisaient, c'est de là que l'idée est venue. »

 

Lastman est édité chez Casterman :

Le jeune Adrian Velba est heureux. Après avoir travaillé dur toute l'année dans l'école de combat de Maître Jansen, il va enfin pouvoir participer, pour la première fois de sa vie, au grand tournoi annuel parrainé par le roi Virgil et la reine Efira. Même son partenaire — le chétif Vlad, un piètre combattant — ne parvient pas à limiter son enthousiasme. Hélas, à quelques heures de la clôture des candidatures, Vlad déclare forfait, malade. Le coup est terrible pour Adrian, car il faut être deux pour s'inscrire au tournoi. Échec sans appel ? Non, car in extremis surgit un grand gaillard que personne n'a jamais vu en ville, Richard Aldana... 

Adapter l'univers de Lastman en jeu vidéo n'a pas été chose facile : « Il a fallu réinventer tout un style graphique. On savait ce qu'on voulait, mais il a fallu pas mal de temps : on voulait vraiment qu'on voie les volumes alors que la bande dessinée est à plat. » Parmi les inspirations vidéoludiques qui ont conduit à la création de LastFight, Khao cite « Street Fighter, principalement le IV, mais on est des gros fans de la licence en général, Power Stone, un jeu vieux de 15 ans, Super Smash Bros ou encore Final Fight ».

 

Pour ceux qui n'auraient pas eu la chance de jouer à Power Stone sur la regrettée Dreamcast :

 

 

 

 

« Du combat, de la rejouabilité et du fun » 

 

Le choix d'un jeu de combat plutôt que d'un jeu d'action-aventure classique s'est fait naturellement : « Il faut être très riche pour faire un bon jeu d'action aventure, et on est tout petits. Et puis ce n'est pas notre genre de jeu, on préfère les jeux un peu systémiques. On voulait une profondeur dans le combat, de la rejouabilité, du fun. »

 

LastFight n'est pas à proprement parler une adaptation de la bande dessinée : le jeu est évoqué dans Lastman. LastFight, qui proposera un mode histoire, prendra place une dizaine d'années avant l'intrigue de la bande dessinée, alors que le protagoniste Richard Aldana, un ancien boxeur, était au sommet de sa gloire. Duke, l'ancien partenaire de Richard, sera également de la partie. Chaque personnage aura son propre style de combat et un coup spécial bien défini.

 

Pour ce qui est de la sortie de LastFight, prévue sur PC et consoles, Piranaking est en cours de discussion avec différents éditeurs comme Sony, Microsoft ou Nintendo : « On veut que ça sorte sur le plus de plateformes possible », explique Khao. « Mais rien n'est défini pour le moment ». Le jeu, en cours de développement, est en période alpha et presque bêta. Sept personnes travaillent sur le projet, et l'équipe vise une sortie en 2015. 

 

L'univers de Lastman ne s'arrête définitivement pas à la bande dessinée, puisque, en plus du jeu en développement, une série d'animation diffusée par la chaîne France 4 est en préparation. 

 

 


LastFight : premier teaser par Gameblog