medias

Le Canada et Amazon en guerre contre les mangas homo

Clément Solym - 28.03.2012

Manga/BD/comics - Univers Manga - Manga - Canada - pédopornographie


Depuis un an environ, le Canada et Amazon ont multiplié les censures sur certains mangas qu'ils estimaient obscènes, mettant à mal l'industrie de l'édition du secteur. Selon plusieurs observateurs, cette censure s'appliqueraient en particulier aux mangas sur l'homosexualité. 

 

Petit rappel des dernières cas d'arrestation pour possession de mangas jugés obscènes par le Canada. En mai 2011, Tom Neely avait été arrêté par les douanes canadiennes pour avoir été en possession de plusieurs exemplaires de Black Eye, qu'il voulait amener au festival Comics Arts de Toronto. Les douaniers estimaient en effet que ces ouvrages renfermaient un contenu obscène.

 

 

 

La semaine dernière, Comics Alliance annonçait que les poursuites engagées contre l'américain Ryan Matheson avaient été abandonnées après qu'il ait accepté les négociations de plaidoyer. En 2010, le gouvernement canadien l'avait accusé de pédopornographie après avoir découvert les mangas qui se trouvaient sur son ordinateur. 

 

Et les mesures avaient été sévères : il avait pu quitter le territoire canadien où il était retenu, avec l'interdiction de se servir d'internet aux États-Unis, excepté dans le cadre de son travail. S'il avait été reconnu coupable, il aurait pu faire face à un an d'emprisonnement pour délinquance sexuelle.

 

Quant à Amazon, la firme a tout simplement retiré les yaoi de sa collection Kindle en mai dernier. De plus,  Amazon a récemment tenté d'interdire à la maison d'édition Digital Manga de publier ces ouvrages sur Kindle, due à une « violation des règles sur le contenu » en rapport avec la pornographie.

 

Selon Digital Manga,  la frontière entre pornographie et érotisme n'est pas clairement définie par Amazon, qu'il accuse de discriminer les homosexuels. 

 

« Nos ouvrages sur la romance homosexuelle ont été censurés alors que les ouvrages érotiques sous d'autres formes se multiplient. Pourquoi les relations entre hommes seraient plus choquantes que l'érotisme hétéro ? », explique la maison sur son site.

 

Selon The Mary Sue et CBR, il est évident que la politique canadienne et Amazon censure les mangas érotiques homosexuels, étiquetés trop facilement comme ouvrages pornographiques. Une politique déjà dénoncée par un site gay canadien WGLB-TB, qui regroupe historiquement toutes les actions entrepris en ce sens ici.

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.