Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Le cocréateur de Rocket Raccoon, Bill Mantlo, désormais soigné à domicile

Antoine Oury - 05.05.2017

Manga/BD/comics - Comics - Bill Mantlo Rocket Raccoon - Bill Mantlo comics - Bill Mantlo Marvel


L'histoire de Bill Mantlo fait flirter la chance avec le tragique : ce dessinateur de comics, qui travailla dans l'ombre pour Marvel dès les années 1970, est l'un des créateurs à l'origine de l'équipe des Gardiens de la Galaxie que l'on connaît au cinéma. Et non des moindres : c'est lui qui a donné vie à Rocket Raccoon, l'insupportable et génial raton laveur bagarreur. Mais un accident l'a laissé paraplégique en 1992 : suite au succès des films, il peut désormais rentrer chez lui.

 

Rocket Raccoon dans Les Gardiens de la Galaxie

 

Les Gardiens de la Galaxie, le film, avait été le succès surprise de l'année 2014, prouvant que Marvel pouvait faire un film à succès avec à peu près n'importe quel personnage. On retrouvait là une équipe de bras cassés, et surtout, un univers totalement inconnu du grand public, que le studio a malgré tout réussi à imposer. À l'époque, et comme cela arrive souvent dans le monde des comics, les créateurs des personnages ne profitaient pas vraiment du soudain engouement...

 

Il avait fallu batailler pour que les créateurs de Rocket Raccoon, le dessinateur Bill Mantlo et l'auteur Keith Giffen, touchent quelques fruits du succès de leur univers au cinéma. « Mon avocat est très bon. Je ne vais pas vous dire que Marvel est venu vers moi avec son cœur et ses comptes bancaires grands ouverts », expliquait alors Michael Mantlo, le frère de Bill, qui l'assiste dans ses démarches.

 

Et pour cause : depuis 1992 et ce jour où il fut renversé par une voiture, Bill Mantlo est paraplégique. Dans un pays où la sécurité sociale est extrêmement fragile et soumise à de nombreuses conditions, la prise en charge des soins est délicate. D'autant plus lorsque l'on est un auteur de comics, probablement un des métiers les plus précaires dans le domaine de la création.
 

Bill Mantlo peut désormais rentrer chez lui

 

« C'est le conseil que je donne à ma petite-fille : dans la mesure du possible, ne choisis pas le rôle du créateur. Sois l'exploitant. Ils deviennent riches. Pas toi », résumait Keith Giffen, un peu amer, en 2014. Mise sous pression par les avocats, la maison Marvel avait finalement cédé : les cocréateurs de Rocket Raccoon ont finalement touché quelques droits tirés des revenus énormes amassés grâce à l'exploitation cinématographique.

 

Résident du Queens Nassau Rehabilitation and Nursing Center de New York depuis 1995, Bill Mantlo n'avait jamais pu le quitter, pour des raisons financières. Une situation qui, enfin, peut changer : les royalties des films ont permis à Bill Mantlo et à son frère de préparer la sortie du centre, pour s'installer dans une maison à côté de celle de son frère Michael.

 

Et, pour poursuivre une tradition entamée en 2014, Marvel a également organisé une projection spéciale des Gardiens de la Galaxie 2 pour Bill Mantlo, que ce dernier attendait avec impatience. L'amélioration de la situation de Mantlo témoigne d'une conscience accrue de la situation des créateurs par le public, qui pousse parfois les studios et maisons d'édition à considérer un peu mieux leurs anciens collaborateurs. À cette pression s'ajoute bien sûr la crainte des procès...

 

La solidarité y est aussi pour beaucoup, qu'elle se manifeste dans la profession ou au sein du public : The Hero Initiative, par exemple, collecte des fonds pour aider les auteurs de comics dans le besoin ou frappés par des tragédies...



via Quartz