Le dessinateur de Superman abandonne Orson Scott Card

Cécile Mazin - 06.03.2013

Manga/BD/comics - Comics - Superman - Orson Scott Card - mariage homosexuel


Les prises de position publiques d'Orson Scott Card contre le mariage homosexuel ont provoqué des réactions particulièrement vives, alors qu'il a été demandé au romancier de scénariser la prochaine adaptation. Mais également de travailler au scénario d'un comics, Adventures of Superman, que Chris Sprouse devait dessiner. Devait, parce que son éditeur a informé qu'il se retirait du projet. 

 

 

 

 

Militant fervent de la National Organization for Marriage, Scott Card s'est fait remarquer ces dernières semaines, provoquant quelques remous autour de son travail. Depuis 2009 qu'il a rejoint cette association farouchement opposée au mariage homosexuel, le romancier s'est autorisé plusieurs interventions publiques, pour dénoncer quelque chose qui lui fait horreur. « Indépendamment de la loi, le mariage gay n'a qu'une définition, et tout gouvernement qui tentera de la changer devient mon ennemi mortel », avait-il écrit.

 

Et revendiqué. Sauf que depuis la mi-février, une pétition a été lancée pour demander le départ de Scott Card, directement à l'éditeur DC Comics. « Il a écrit publiquement qu'il croit qu'un mariage pour tous aboutira à la fin de la civilisation. Il est également membre du conseil d'une organisation contre cette égalité des droits. Nous devons faire savoir à DC Comics qu'ils ne peuvent pas soutenir Orson Scott Card ni son travail, qui ferait des LGBT des citoyens de seconde zone. Ils savent qu'ils sont responsables devant leurs fans », lançait la pétition. 

 

DC avait dû intervenir, pour tenter d'apaiser les esprits : « En tant qu'éditeur de contenus, nous défendons particulièrement la liberté d'expression, et par ailleurs les opinions personnelles restent ce qu'elles sont - des opinions personnelles - et ne représentent en rien celles de la société elle-même. » Sans que cela ne change réellement la donne. 

 

Dans ce contexte, personne ne s'étonnera de ce que Chris Sprouse ait décidé de rendre son tablier et prendre ses distances. Dans un communiqué, il explique que c'est après mûres réflexions qu'il a fait son choix, « mais j'ai décidé de prendre du recul, en tant qu'artiste, sur cette histoire ». En effet, les médias, selon lui, en ont trop parlé, au point que le travail réellement effectué a été occulté par les déclarations de Scott Card. « C'est quelque chose avec lequel je ne suis pas à l'aise. Ma relation avec DC Comics reste aussi forte que toujours, et j'ai hâte de me lancer dans un futur projet avec eux. » (via USA Today)

 

De son côté, DC Comics accuse le coup, mais assure de son plein et entier soutien à l'artiste - et se met en quête d'un nouveau dessinateur pour mener à bien ce projet. 

 

Dans le même temps, plus de 16.540 signatures ont été récoltées pour obtenir le départ de Scott Card. Le premier volume des Adventures of Superman débutera le 29 avril, sous une forme numérique de 10 pages présentant une anthologie des différents créateurs ayant pris part à la vie de Superman. La version imprimée surviendra au mois de mai.