Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Le Japon sous la lunette de la BD française

Clément Solym - 16.05.2011

Manga/BD/comics - Univers BD - vincent - lefrançois - japon


Dans ses Vagabondages, le dessinateur Vincent Lefrançois reproduit l’émotion qu’il retire de ses longues promenades au cœur des paysages japonais.

Français expatrié au Japon depuis plus de 20 ans, le dessinateur concède à l’AFP qu’en dépit des années, sa « capacité d’émerveillement est intacte ». Son regard occidental sur les paysages japonais, urbains et ruraux, fait naitre un nouveau style d’illustration.

Bande dessinée sous forme de contes, accompagnée d’un texte bref, l’œuvre de Lefrançois est atypique quelque qu’en soit le pays de réception. Si les Japonais aiment voir s’y refléter leur quotidien sous un jour nouveau, les Français y retrouvent leur dessin traditionnel, puisque l’auteur est formel : « Mon style n'est pas influencé du tout par le manga, mais par la BD franco-belge. », précisant qu’il ne voudrait surtout pas « singer le manga » alors qu’il ne le comprend pas réellement.

Le soucis du détail

En effet, « je n'ai pas une connaissance particulière de la culture ou de l'histoire du Japon » raconte-t-il, « tout naît de l'émotion, de mon imagination, mais je sais désormais discerner ce qui est important dans ce que je perçois ».

Ainsi, en mettant l’accent sur un élément ou au contraire en le faisant briller par son absence, Lefrançois fait redécouvrir aux japonais ce qu’ils ne voyaient plus. Par exemple, lorsqu’il représente Yanagawa, il met l’accent sur l’eau, qui est « forcément l’âme » de cette petite ville du sud de l’île, traversée de canaux, « il suffit de l'enlever pour s'en rendre compte »

Il en résulte un ouvrage à la fois très poétique et surprenant où l’on ne manquera pas de remarquer un personnage qui ressemble étrangement à son auteur : « Ma présence physique dans ces vagabondages est nécessaire car c'est mon regard, mon ressenti, je ne peux pas faire autrement, ce n'est pas de l'autobiographie, ni de l'autofiction, mais de l'auto-émotion »

Les Vagabondages émotifs de Vincent Lefrançois sont exposés en ce moment à l’institut franco-japonais de Tokyo et ce jusqu’au 31 mai 2011.