Le jeu vidéo Batman: Arkham Asylum propulse les ventes BD

Clément Solym - 29.08.2009

Manga/BD/comics - Univers BD - Batman - Asylum - Arkham


L'asile d'Arkham est un monument de la BD et une pierre essentielle dans la composition du personnage de Batman par Grant Morrison et Dace McKean. Psychologiquement ravagé, moralement épuisé, et entouré par un Joker plus démoniaque que jamais, le Chevalier noir expérimente une plongée rare dans les limbes et la folie. Sorti en 1989, le livre n'a toujours pas connu de meilleure réalisation.


Pour en parler brièvement tout de même, cette BD met en scène le Bat, qui se rend à Arkham après que le Joker a libéré tous les prisonniers, qui retiennent en otage le personnel. Et ce grand malade menace de lâcher tout le monde dans la nature si le justicier ne pointe pas le bout de son nez rapidement, pour une confrontation... sévère. Tout le récit est entrecoupé des confessions d'Amadeus Arkham, fondateur de l'établissement, pour une ambiance plus époustouflante encore.

Et une double chose étonnante est arrivée aujourd'hui : d'abord, un jeu vidéo est sorti sur console (PS3 et Xbox 360, la version PC ne débarquera que dans une vingtaine de jours).


Mais en soi, ce n'est pas vraiment de la folie : en revanche, le jeu a impressionné et la réalisation de Rocksteady a vraiment subjugué la presse internationale : pour le coup, Batman: Arkham Asylum est devenu le jeu le mieux noté au monde, et par la même occasion est rentré dans le Guiness des records à ce titre. La moyenne obtenue est de 91,67 %.


La seconde chose, qui découle forcément un peu de cette première anecdote, c'est que pour la première fois au monde, note le New York Times, les ventes d'un jeu vidéo semblent dynamiser les ventes de la BD, qui profite largement de cet engouement, non seulement de la presse spécialisée du jeu vidéo, mais également du public qui est fidèle au poste.

Et tant et si bien fidèle qu'il fait augmenter les ventes considérablement, et si d'autres titres profitent de l'engouement Batman actuel, celui-ci, passablement âgé aujourd'hui, retrouve tout de même une seconde jeunesse...