Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Le légendaire dessinateur Bernie Wrightson est mort

Antoine Oury - 20.03.2017

Manga/BD/comics - Univers BD - Bernie Wrightson - Bernie Wrightson décès - Swamp Thing Bernie Wrightson


Le dessinateur américain Bernie Wrightson, né le 27 octobre 1948, est décédé le 18 mars 2017 à l'âge de 68 ans des suites d'un cancer du cerveau, a annoncé son épouse Liz Wrightson. Le dessinateur reste un grand nom du 9e art, connu pour la création de Swamp Thing, chez DC Comics, ses illustrations pour Frankenstein et pour l'impact de son travail sur les comics d'horreur.

 

Swamp Thing #1

Swamp Thing #1, Len Wein, Bernie Wrightson, DC Comics, novembre 1972

 

 

Considérablement affaibli depuis plusieurs mois par un traitement difficile de son cancer du cerveau, Bernie Wrightson avait annoncé il y a quelques semaines sa retraite de l'industrie des comics. Privé de sa motricité du côté gauche, le dessinateur devait renoncer à pratiquer son art. Il venait alors de terminer Cycle of the Werewolf, un portfolio d'illustrations d'un court roman signé Stephen King. Les deux auteurs avaient déjà travaillé ensemble à plusieurs reprises au cours de leurs carrières, notamment autour de La Tour sombre, une saga de King.

 

Âgé de 20 ans à peine, Bernie Wrightson entre chez DC Comics en tant que dessinateur indépendant après quelques mois au poste d'illustrateur dans un journal. Il signe alors des comics d'enquête et de mystère, mais c'est une incursion vers l'horreur, la création de Swamp Thing avec l'auteur Len Wein pour DC en 1971, qui assoit sa réputation dans l'industrie du comics. Le personnage sera notamment repris par Alan Moore, Stephen Bissette et John Totleben, en 1983.

 

En 1972, il creuse cette veine horrifique avec Badtime Stories, une anthologie, et cosigne également une série dans le premier numéro d'une anthologie de référence du genre, Weird Mystery Tales, avec Marv Wolfman.

 

Deux ans plus tard, il quitte DC Comics pour le groupe Warren Publishing, spécialisé dans l'horreur. Il s'attelle alors à l'adaptation et à l'illustration de classiques du genre, comme des contes d'Edgar Allan Poe et des nouvelles de H.P. Lovecraft, tout en imaginant toujours ses propres histoires. Ce travail le conduit à un projet considéré comme un de ses chefs-d'oeuvre, une édition illustrée de Frankenstein de Mary Shelley, publiée en 1983 par Marvel.

 

<

>

 

C'est également à cette époque que Bernie Wrightson commence sa collaboration avec Stephen King, en illustrant l'adaptation comics du film Creepshow, écrit par King : deux maîtres de l'horreur se retrouvent. Wrightson illustrera notamment Le Fléau et le cinquième épisode de La Tour sombre.

 

 

 

Inutile de souligner que les commentaires en la mémoire du dessinateur sont nombreux : « RIP Bernie Wrightson, un bon ami et un grand créateur. Il me manquera » a tweeté Stephen King, pour ne citer que lui.

 

En France, signalons que le label Delirium propose une anthologie des histoires de Bernie Wrightson dans Eerie et Creepy, deux publications d'horreur cultes.