Le magazine Professeur Cyclope change de formule

Julien Helmlinger - 02.10.2014

Manga/BD/comics - Univers BD - Professeur Cyclope - Bande dessinée - Publication mensuelle


Le magazine numérique lancé par une petite bande d'auteurs indépendants, Professeur Cyclope, depuis près de deux ans, propose chaque mois des récits de BD et autres fictions numériques. Avec le concours d'ARTE Editions et de Casterman, la publication a depuis fait son chemin, en alliant avec originalité les promesses de l'ère digitale avec celles du bon vieux papier. Mais en raison d'un modèle économique fragile, l'avenir doit être repensé.

 

 

 

 

Grâce à la création d'un label en coédition avec ARTE Éditions et Casterman, le projet numérique s'est étendu depuis le printemps 2014 à la publication d'albums papier, avec des lectures enrichies pour devenir complémentaires de leur version numérique. Un parcours qui fait la fierté de l'entreprise Silicomix.

 

Outre avoir réjoui ses lecteurs en leur donnant de quoi lire tous les mois, l'aventure Professeur Cyclope peut d'ores et déjà se targuer d'avoir « contribué à l'émergence de nouvelles narrations et d'avoir permis à des auteurs de s'approprier ce nouveau médium tout en étant correctement rémunérés ».


Le modèle économique du Cyclope conduit désormais son équipe à rompre avec le rythme mensuel de parution. Sa formule actuelle prendra fin avec le numéro 20, attendu pour le mois de décembre. Le magazine est contraint d'évoluer, mais entend bien le faire avec ses lecteurs.

 

Comme le précise aujourd'hui l'équipe via Facebook :

Nous souhaitons cependant continuer d'explorer les narrations digitales par de nouvelles voies dont nous vous reparlerons bien sûr très prochainement. Nous reviendrons également vers celles et ceux d'entre vous dont l'abonnement se prolonge en 2015, afin de vous proposer une légitime compensation.

 

À noter que le numéro 18 du magazine sortira le mercredi 8 octobre, exceptionnellement le deuxième mercredi du mois. En attendant, la publication de septembre est toujours lisible en ligne, et gratuitement aux 2/3, par ici. Contactée par ActuaLitté, la rédaction n'était pas encore en mesure de nous apporter davantage d'informations.