Le manga français, ou manfra, gagne en importance

Victor De Sepausy - 27.03.2017

Manga/BD/comics - Univers Manga - manga - français - manfra


Quand on parle de manga, c’est tout de suite des images du Japon qui nous viennent à l’esprit. Mais, depuis quelques années, cet art a su se faire une telle place dans l’Hexagone que des auteurs français de manga commencent à émerger, se réclamant d’une double culture quant à leurs inspirations.

 

 

Parfois dénommé « manfra », ce genre de manga a trouvé sa place dans le paysage éditorial français, comme en témoigne la place qui lui est réservée au Salon Livre Paris, porte de Versailles. Ostéopathe reconverti dans cet art avec succès, VanRah s’inspire des grands maîtres japonais, mais aussi des légendes hexagonales dans chacun des titres de sa série Stray Dog, rapporte France 3 Paris IDF.

 

Venue dédicacer ses volumes, VanRah fait face à un grand nombre d’admirateurs. Il faut dire qu’en France, une bande dessinée sur quatre est en réalité un manga. Pour l’éditeur Glénat, arrivé sur ce marché en 1989, le manga représente aujourd’hui 30 % de son chiffre d’affaires.

 

Cependant, lorsqu’on est auteur français de manga, il est encore très difficile d’arriver à séduire un éditeur. Le manga reste synonyme d’exotisme pour beaucoup de lecteurs, ce qui les empêche de s’intéresser véritablement aux productions hexagonales qui, pourtant, gagnent sans cesse en qualité.


Pour approfondir

Editeur : Glenat
Genre :
Total pages : 416
Traducteur :
ISBN : 9782344013236

Stray Dog T.3

de Vanrah(Auteur)

Capturés par le Bird, Toru et Aki se retrouvent séparés. Mais, incapable de se contrôler, le Lycan est désormais perçu comme une menace à éliminer.Si elle veut avoir une chance de sauver le démon de l'exécution qui l'attend, Aki va devoir assumer son rôle de maître et aider la Bête à reprendre forme humaine. Mais est-ce encore possible ?

J'achète ce livre grand format à 9.15 €