medias

Le premier dessinateur afro-américain syndiqué, Morrie Turner, est mort

Antoine Oury - 27.01.2014

Manga/BD/comics - Comics - Morrie Turner - comics - décès


Le dessinateur de comics Morrie Turner est décédé ce samedi 25 janvier, suite à des complications d'une infection rénale. Créateur de Wee Pals, un comic strip sur le modèle des Peanuts de Charles Schulz, il avait à coeur de proposer aux enfants des héros issus d'origines ethniques diverses, ainsi qu'une sensibilisation aux grandes figures politiques et sociales de son temps.

 


Le comic Wee Pals, par Morrie Turner (via GoComics)

 

 

Né en Californie, Morrie Turner a posé dès le début des années 1960 la question qui fâche : pourquoi aucun strip ne faisait apparaître des personnages d'ethnies différentes ? Son mentor, qui n'est autre que Charles Schulz, lui suggère alors de créer le sien, et de combler un vide dans le monde de l'édition. Ainsi est né Wee Pals.

 

Le strip raconte les aventures comiques d'un groupe d'enfants, dont des Afro-Américains, des Latinos et des Asiatiques. Publié uniquement dans 5 journaux à sa création, Wee Pals gagnera en notoriété - et en respectabilité, il faut bien l'écrire - après l'assassinat de Martin Luther King, en 1968. Ce sont alors 60 journaux qui se décident à publier les petites histoires.

 

Ayant à coeur de promouvoir l'ascension sociale et l'éducation de l'esprit, Morrie Turner accompagnait souvent ses strips de portraits de personnalités notables, notamment dans la section « Soul Corner » de ces créations régulières.

 

En 2003, la National Cartoonist Society lui a décerné Milton Caniff Lifetime Achievement Award pour sa carrière et son oeuvre.