Le Professeur Cyclope initie Arte à la BD numérique

Antoine Oury - 31.01.2013

Manga/BD/comics - Univers BD - Professeur Cyclope - Arte - bande dessinée numérique


La bande dessinée s'épanouit depuis un bon moment sur le Web, et les éditeurs y repèrent désormais les futures têtes d'affiche de leur catalogue. Les expérimentations transmédias, si elles semblent encore relever de publics restreints, prennent doucement la même direction grand public. Si bien qu'Arte coproduit aujourd'hui le magazine numérique d'une bande d'auteurs indés, Professeur Cyclope.

 

 

 

 

Au départ, il y a 5 auteurs (Gwen de Bonneval, Brüno, Cyril Pedrosa, Hervé Tanquerelle, Fabien Vehlmann) et bon nombre de premières expériences avec ou sans le numérique : les publications Web et gratuites d'8comix, par exemple, pour Cyril Pedrosa et Fabien Vehlmann, ou un travail chez Capsule Cosmique, distribué par Milan, pour Gwen de Bonneval. « Avec Fabien Vehlmann, nous avons commencé à parler d'une revue avec un éditorial cohérent, qui impliquerait des auteurs dont nous apprécions le travail », explique ce dernier.

 

Le cercle s'élargit aux contributeurs du magazine, Marine Blandin, Hervé Bourhis, Marion Montaigne, Pluttark, Vincent Sorel et d'autres, démarchés pour le n°0 de Professeur Cyclope, sorte de pilote, ou bien engagés dans une collaboration à géométrie variable sur les numéros à venir. Pour la première publication, il faudra attendre le mois de mars. « Nous avons commencé le n°0 après avoir parlé avec Arte, ce pilote était une façon de présenter notre projet. »

 

Lequel à convaincu la chaîne publique franco-allemande, qui s'est engagée dans une coproduction à 50/50 de Professeur Cyclope, en collaboration avec Silicomix, la société créée pour l'occasion, et destinée à terme à endosser d'autres projets de bande dessinée numérique. « Depuis le déclic Les autres gens, première expérience professionnelle et payante, on a désormais la possibilité de mettre en ligne un travail, et d'être pris au sérieux », explique Gwen de Bonneval, directeur éditorial de Silicomix.

 

Ligne éditoriale et trésorerie

 

Professeur Cyclope proposera mensuellement des séries, des récits courts, ou plus longs en épisodes, généralistes, destinés aux ados/adultes et manifestant un goût certain pour des formats pensés sur le Web : case à case, scroll vertical, animation, turbo media (un exemple, signé Balak)... Si une « version Arte » du magazine, allégée (60 à 70 % du numéro présenté), sera disponible en streaming gratuit, plusieurs formules d'abonnement sont déjà proposées sur le site du Professeur Cyclope.

 

« C'est l'objectif de la revue, parmi d'autres : ne pas faire peser notre modèle économique sur les auteurs, ce qui compliquerait considérablement leur travail. En même temps, le prix reste honnête, à 3 € le numéro pour plus d'une centaine de pages » souligne Gwen de Bonneval, qui prend comme exemple Pilote et À suivre.

Hervé Tanquerelle, sur Blogger depuis 2007, est rédacteur en chef de Professeur Cyclope, publication bilingue, Arte oblige. Professor Zyklop, traduit par la société Reprodukt, sera disponible via le site d'Arte. En attendant le mois de mars, il est possible de consulter un aperçu du numéro 1, mais aussi de rencontrer l'équipe à Angoulême. Dans le cadre du Festival, une table ronde rassemblera d'ailleurs plusieurs projets numériques, comme BDmag, La Revue dessinée, Mauvais Esprit ou MediaEntity.

 

Il va falloir prévoir de plus en plus de chaises, la classe s'agrandit...