Le testament graphique d'Hergé adjugé 110 000 euros

Béatrice Courau - 25.10.2017

Manga/BD/comics - Univers BD - encheres hergé dessin - vente dessin encheres - hergé fresque dessin


Dernier grand projet d’Hergé, qu’il crayonnait encore quelques semaines avant sa mort, le dessin original en deux parties, datant de 1982, était destiné à une maquette au 100e de la fresque de la station de métro Stockel à Bruxelles.


 

Plus de 140 personnages issus des albums du célèbre auteur peuplent ce dessin plein de vivacité et d’humour.
 



 

Le format était inédit : le lot était composé de deux dessins de 3,5 cm de haut, l’un long de 85 cm et l’autre de 95 cm. Dessiné à l’encre, avec des rehauts de couleur, sur papier contrecollé carton, il était la star de la vente qui s’est déroulée ce samedi 21 octobre à la maison d’enchères bruxelloise Lhomme.


<

>


 

Le dessin était lui aussi inédit : apporté avec un lot de jouets et autres, il a visiblement passé quelques années punaisé aux murs d’une chambre…
 

Avec une mise à prix de départ de 50 000 euros, le dessin exceptionnel, véritable « testament graphique », a finalement était adjugé à 110 000 euros.
 

Pour l’histoire, la fresque métropolitaine fut réalisée quelques années après la mort d’Hergé, par Bob de Moor, et quelques différences sont notables : le fumeur d’opium alangui, par exemple, a disparu, sans doute pour ne pas choquer le citadin affairé...