Léonard, Y'a-t-il un génie pour sauver la planète ?

Clément Solym - 08.03.2008

Manga/BD/comics - Univers BD - Léonard - généie - sauver


Le développement durable (de lapin) est une mode du moment, pas de raison de passer à côté du plaisir (ou de la facilité) de glisser son petit avis sur le sujet. « La planète se réchauffe. Faut faire quelques choses ! » reconnaît ainsi notre génie, avec une lucidité rare. Et de mauvaise foi serait celui qui conteste.

Simplement, passée la 14e page de la première histoire, qui aboutit d'ailleurs sur une chut digne des meilleures blagues de Toto, la vulgarité en moins (c'est dire s'il ne reste pas grand-chose), ben l'environnement... faut le traquer.



On passera sous silence des planches dénuées de la moindre forme d'humour, même pour moule anémique dopée à la cocaïne, des faciès et des expressions de personnages qui ne se renouvellent absolument pas. Passons aussi sur l'absence de la ch'tite souris mignonne sur le reste de la BD fort regrettable, les gags éculés aux chutes qui ne font mal qu'au portefeuille, bref ce tome 38 est une imposture. Sous couvert de blagues et de choses sympathiques touchant à l'écologie, on se retrouve avec un ramassis de choses variées. Et pas publiables.

Pour les 10 €, peu ou prou que vous lâcherez, préférez Bienvenue chez les Chtis, deux kebabs ou un carnet de dix tickets de métro. C'est Le Lombard qui s'est planté avec cette BD que Turk dessine et que Grrot scénarise, et qui démontre que la fidélité envers des auteurs n'a pas toujours du bon.