Les acteurs blancs ne doubleront plus les personnages noirs des Simpsons

Nicolas Gary - 27.06.2020

Manga/BD/comics - Comics - Simpson doublage acteur - personnages blancs Simpsons - doubler voix personnage


Fin d’une ère, et d’une injustice également. Un porte-parole de la Fox, Les Eisner, a indiqué qu’après 30 ans de bons services, les acteurs blancs ne doubleraient plus les voix de personnages non-blancs. Enfin, non-jaunes. En revanche, il n’est toujours pas demandé de se trancher un doigt pour le doublage — jaune ou non, homme, femme, enfant, on n’en a que quatre par main dans la série…


 

Ce n’est pas que la série soit particulièrement peuplée de personnages de couleur non-jaune, mais les protagonistes comme le sarcastique docteur Julius Hibbert ou Apu Nahasapeemapetilon, l’épicier, avaient des voix portées par des acteurs blancs. Hank Azaria, pour ce dernier, avait expliqué en janvier dernier qu’il cesserait de doubler Apu.

« À cette heure, tout ce que nous savons est que je ne ferai plus sa voix, bien qu’il y ait une certaine forme de transition », précisait l’acteur. Une décision mutuelle de la chaine et de l’acteur, découlant d’une étude de panel de consommateurs, manifestement.



 
Rappelons qu’en avril 2018, une fois de plus, le personnage d’Apu avait fait l’objet d’une polémique sévère : l’accent employé pour lui donner voix était jugé raciste. Et l’acteur véhiculait de la sorte des stéréotypes raciaux devenus soudainement insoutenables. 

« Je pense que le documentaire a fait quelques mises au point intéressantes et nous a donné pas mal de grain à moudre et nous sommes réellement en train d’y penser », observait d’ailleurs Hank Azaria. 

Or, c’est précisément le documentaire de Hari Kondabolu The Problem with Apu, diffusé en 2017, qui serait à l’origine de cette décision de la production. Le réalisateur espère d’ailleurs que le personnage ne disparaîtra pas pour autant de la série.
 
 


D’autant qu’avec lui, d’autres personnages perdront leur voix, littéralement : Carl Carlson, collège afro-américain d’Homer ou encore Lou, officier de police de la ville de Springflied.

Pour beaucoup, le passage chez Disney des Simpson n’est pas étranger à cette décision — le rachat de la chaîne Fox remonte à décembre 2017, avec la délicieuse famille jaune, mais également X-Men, Avatar et d’autres, passés dans le giron de la souris aux grandes oreilles.

Cependant, Hollywood a revu ses pratiques depuis quelque temps : des manifestations à l’échelle nationale ont contraint l’industrie du divertissement à se montrer plus inclusive. Et représentative de la société américaine…


Commentaires
La bêtise à l’état pur. Si j’ai bien compris seuls les noirs aux États-Unis doivent doubler des noirs mais les blancs peuvent-ils être doublés par des noirs dans les dessins-animés ou les films par exemple européens ? Les américains font ce qu’ils veulent chez eux mais, puisqu'ils exportent et diffusent des produits au niveau mondial, on peut se demander jusqu'où peuvent aller les démocrates américains dans leur recherche continuelle d’idées toutes plus idiotes les unes que les autres. Le problème est que ces idées des démocrates américains sont diffusées dans le monde entier grâce à leur implantation dans de nombreux domaines où ils sont majoritaires, c’est-à-dire presque partout : les GAFAM, les marques et sociétés implantées dans tous les pays, le cinéma, les séries, le monde de la musique, la publicité, les médias, la presse etc. et j’en oublie bien sûr.
Jy2m : je suis d'accord avec vous sur le principe que ce n'est pas parce qu'on est Noir qu'on ne peut ou doit que doubler des acteurs Noirs, et il en va de même pour les autres couleurs de peau et origines. Néanmoins il est faux de dire que ce sont les Démocrates qui sont à l'origine de ces changements récents : c'est la pression de la population qui s'exprime ouvertement et dit son ras-le-bol. La question de la "race" aux Etats-Unis (je mets entre parenthèses pour le Français qui a officiellement retiré ce mot de la Constitution il y a deux ans, mais je l'utilise quand même car il n'est aucunement tabou aux US, utilisé tous les jours) est un sujet quotidien depuis des temps immémoriaux et fait l'actualité constamment, au point, il est vrai, de pouvoir perturber une personne de nationalité française très peu habituée à des débats et réflexions aussi constants et intenses. Le traitement de la "race" aux US n'a rien à voir avec celui de la France (un sujet quasi inexistant dans les débats et médias, souvent transformé en "crise identitaire", toujours pour éviter le mot de racisme alors que ce dernier est bien présent sur le territoire), d'où l'incompréhesion à l'étranger, qui voit des réactions disproportionnées quand aux US les gens les voient comme justice et la juste représentation de la société. Il ne faut pas oublier non plus que l'appropriation culturelle est également 100 fois plus poussée ici qu'en France, portée à des niveaux que je trouve personnellement ridicules aussi en tant que française d'origine, mais que beaucoup (pas la totalité toutefois) défendent bec et ongles, se sentant attaqués dans leur identité et culture propres. Un autre monde certes, mais qu'il faut essayer de connaître et comprendre (en partie au moins).
Pour Kang et Kodos.... on engage des extraterrestres ? wink
Et qui sélectionner pour faire parler les animaux ?
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.