#WeWantWidow : mobilisation de fans pour l'espionne des Avengers

Antoine Oury - 09.06.2015

Manga/BD/comics - Comics - #WeWantWidow - Black Widow - Scarlett Johansson


La campagne #WeWantWidow s'est affichée sur les réseaux sociaux ce week-end : comme son nom l'indique, elle demande à Marvel d'accorder plus d'attention au personnage de Natasha Romanoff, aka Black Widow, dans les produits dérivés et les films grand public. La différence de traitement de l'unique femme des Avengers a déjà été soulignée — et déploré — à de nombreuses reprises.

 

Plus de Black Widow = plus de Scarlett Johansson : quel homme est contre ?

 

 

Tout est parti d'une fan du personnage, tout simplement : Kristin Rielly a lancé le hashtag #WeWantWidow sur les réseaux sociaux, principalement Twitter. L'appel a été massivement suivi, aux États-Unis bien sûr, mais dans d'autres pays du monde. Plusieurs flash mobs ont été organisés, comme à Seattle, où des dizaines de cosplayers se sont rassemblés.

 

Au moment où l'on apprenait que Avengers : Age of Ultron était devenu le cinquième film le plus rentable de tous les temps, la place accordée au personnage féminin de Black Widow soulève encore des questions. 

 

 

 

Fin avril, plusieurs observateurs remarquaient que la Veuve Noire était désespérément absente des gammes sans fin de produits dérivés issus de l'exploitation des blockbusters cinématographiques. Avec Hawkeye, elle devait se contenter d'une petite figurine, d'un sac de courses et d'un t-shirt homme. Difficile de ravir les fans avec ce type de discrimination... D'autres personnages féminins, comme La Sorcière Rouge ou Gamora, pâtissent des mêmes a priori.

 

Au sein de la production des comics, les éditeurs font des efforts pour proposer des personnages féminins forts, à la faveur d'un reboot de l'univers ou d'une nouvelle collection. Mais la perspective d'un film uniquement consacré à l'histoire de Black Widow est encore loin. Il suffit de mesurer le temps nécessaire à la production d'un film Wonder Woman, chez DC, qui devrait finalement voir le jour en 2017, sous la direction de Patty Jenkins.