Les Bidochon deviennent internautes, et s'empêtrent dans la Toile

Clément Solym - 30.11.2008

Manga/BD/comics - Univers BD - Bidochon - internautes - ordinateur


Nous vous avions proposé de découvrir les premières planches de l'album, qui mettait en scène le plus beauf des couples français... aujourd'hui, passons à la BD toute entière, laquelle ne manque pas de piquant...

Quand Raymon et sa moitié s'ouvrent au monde, le monde n'était peut-être pas prêt à les accueillir... Tout commence avec Hot Line, cette plantureuse créature qui provoque une crise de jalousie, dès lors que Raymon,de comprend qu'elle s'appelle en fait Chaude Line... Viennent ensuite la découverte du copier-coller (assez anthologique, puis l'envoi de mail, particulièrement rock'n roll ou encore de la nétiquette...

Tout y passe, en somme, depuis les spams Enlarge your Penis, à la découverte de sites pour adultes, les réjouissances de la newsletter, ou encore le vol de coordonnées bancaires... Quant au cheval de Troie ou aux spams, c'est une pure merveille. Découvrir Raymond qui répond à un haut responsable de chez Vuitton a de quoi vous décrocher un sourire bien large.


Si les fanas de technologie et d'informatique y trouveront largement de quoi se moquer du petit peuple qui n'y comprend rien, ce même petit peuple ne sera pas perdu par un jargon technique : ici, ce sont nos premiers pas à tous qui sont raillés, moqués, gentiment, et même si c'est assez contemporain dans les spectacles de comiques, reste que les Bidochon confrontés au net, c'est tout de même drôle.

À découvrir avec plaisir, et sans limites.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.