Les contes de la Crypte plus effrayants encore avec Sarah Palin !

Clément Solym - 20.10.2008

Manga/BD/comics - Comics - Sarah - Palin - contes


« Ne nous étions-nous pas débarrassés des vieux mecs des années 50 ? » vocifère Sarah 'mauvaise blague' Palin équipée d'une crosse de hockey, en faisant un ménage de printemps dynamique devant la porte d'un château fort... Effrayés, des sorcières, et autres monstruosités fuient jambes à leur coup devant la mine austère et vindicative de l'associée de McCain...

Liberté d'expression contre liberté d'expression

Une double référence que ne manque pas de saisir au vol Tales from the Crypt, et qui sent bon la douce vengeance... Symbole de la pop culture dans les années 50, Les contes de la crypte ont subi cinq années de pressions diverses, alors que les débats faisaient rage pour savoir si les comics dans lesquels on trouvait des mots tels que crime, horreur, terrorisme, vampire ou loups-garous n'allaient pas corrompre la jeunesse... Victime toute désignée, Les contes furent le bouc émissaire et connurent une grande période de silence.

Voilà 16 mois, après 53 années d'interruption, un nouveau numéro paraissait. Et le dernier en date, où Sarah figure en première ligne ne va pas déroger à la règle : faire parler de lui. Toutefois, les responsables ont souhaité éviter les polémiques politiques : ici, on n'attaque personne et on ne soutient personne. On pointe juste du doigt la liberté d'expression.

Liberté d'expression ? Voilà qui sonne pourtant diablement bien avec la récente affaire dans laquelle Sarah Palin avait été prise le doigt sur le bouton Censure, en tentant de faire interdire des livres dans une bibliothèque, puis en faisant renvoyer la bibliothécaire qui ne se montrait pas assez coopérative. Cela se passait durant le mandat en Alaska de la dame...

Les Contes, rodés

« Ce qui semble être habituellement derrière toute censure de livre est une tentative visant à réprimer des idées qui pourraient offrir des visions politiques différentes », précise l'éditeur des Contes. Un problème qui n'est pas propre aux États-Unis, mais qui y prend parfois des dimensions fantastiques. Un exemplaire qui a en tout cas toutes les qualités pour devenir collector, d'autant que la moitié du tirage porte la couverture avec Palin et que l'autre figure une illustration classique des années 50...