Les deux mondes réels d'Alan Moore

Clément Solym - 28.12.2011

Manga/BD/comics - Comics


Alan Moore, plus personne ne le présente, il fait cela très bien tout seul. C'est à l'occasion d'une interview accordée à New Humanist que le grand monsieur du comics vient proposer une vision du monde toujours aussi originale. 

 

Les connaisseurs apprécieront particulièrement le fait que Moore discute de l'orginie du monde et de la vie, avec un tee-shirt pour le moins amusant. Sperman a encore frappé... sous les couleurs de Superman. 

 

Parmi les interrogations, celle-ci : existe-t-il un conflit entre ce que la science peut prouver et ce qu'elle ne peut pas démontrer ? Moore a une réponse bien à lui : « Mon postulat de base est que les êtres humains sont amphibies, au sens où ils ont deux vies. Nous avons une première existence dans le monde matériel et physique, qui est particulièrement bien appréhendé par la science. » 

 

 

 

Et d'ajouter que cette dernière est l'outil le mieux développé par l'espère humaine pour appréhender le monde et le ‘mesurer'. En parallèle, il existe un monde des idées, pas vraiment celui de Platon, qui se situerait plutôt « à l'intérieure de notre tête ». Ces deux mondes sont tout aussi réels l'un que l'autre, mais selon différentes échelles de réalité. D'un côté l'intangible mental, de l'autre le concret physique. 

 

Et d'attaquer par la suite les fondamentalistes chrétiens, qui déploient des dogmes « qui sont à la limite de la pensée, et dont il ne sort rien de bon ». 

 

Sacré Alan...