Les dossiers du FBI sur les artistes américains : le cas Molly Crabapple

Nicolas Gary - 04.02.2015

Manga/BD/comics - Univers BD - FBI dossiers - enquêtes auteure - police surveillance


Molly Crabapple n'en revenait pas : essayiste et dessinatrice, elle a découvert, par l'intermédiaire de son avocat, que le FBI se penchait gentiment sur son cas. En vertu du Freedom of Information Act, le Bureau d'investigation est en train de passer un mauvais quart d'heure pour avoir fouillé l'histoire de cette femme. Une attention très appréciable. 

 

 

La FOIA est une législation instaurée en 1966 par le président Johnson et impose aux agences fédérales de transmettre les documents qu'elles ont réunis à toute personne qui en formule la demande. Journaliste, artiste et femme engagée, Molly Crabapple suit l'actualité avec attention. C'est par Twitter qu'elle a déclenché la crise, le 20 janvier dernier. 

 

 

Une réaction qui en a engendré une autre, assez rapidement : « Je souhaite à tous les journalistes de se faire FOIAer. Alors peut-être qu'on pourrait commencer à assembler des données sur ce genre de dossier que le FBI interdit à la presse. » Et pour cause, il sera alors imposé au FBI, ou tout autre type d'agence de communiquer leurs informations.

 

Chez Boing Boing, on est pointilleux sur la liberté des individus, et quelques précisions ont été apportées.

 

ll aura en effet fallu un long combat pour que Molly fasse admettre au Bureau que ce dernier détenait un énorme dossier la concernant. « Ils sont en train de passer en revue 750 pages chaque mois, et ils me donneront ce qu'ils pensent nécessaire et quand j'aurai tout reçu, nous pourrons les poursuivre en justice, si j'estime qu'ils ont dépassé les bornes. » 

 

Molly a donné plusieurs occasions au FBI de s'intéresser à son cas : d'abord, elle est très populaire, mais cela ne suffit pas. Elle a pris part très activement au mouvement Occupy Wall Street, et a été arrêtée un an plus tard à l'occasion d'une manifestation en hommage. Elle a également visité la prison de Guantanamo, et a écrit sur sa visite. 

 

Et pour couronner le tout, elle publiera à l'automne un ouvrage, chez HarperCollins, qui parle de liberté d'expression et de sa propre existence, Drawing blood