Les Gouttes de Dieu tome 2 de Tadashi Agi et Shu Okimoto, est encore un bon cru

Clément Solym - 13.07.2008

Manga/BD/comics - Univers Manga - Gouttes - Dieu - Agi


Le tome 1 des Gouttes de Dieu de Tadashi Agi et Shu Okimoto, nous avait ravis les papilles à tel point que nous le déclarions grand cru. Qu'en en est-il du millésime suivant son petit frère le tome 2 ?

L'histoire

Shizuku Kanzaki et Miyabi Shinohara devaient trouver un vin capable de remplacer un Cros-Parantoux d'Henry Jayer. Ils avaient réussi à en trouver un sur les conseils d'un clochard nommé Robert Doi. L'heure est venue pour nos héros de savoir si ce vin pourra faire illusion auprès d'Anne, une amie d'enfance de Soichiro, le patron de Miyabi. De plus, elle est la fille d'un important négociant en vin et l'expéditrice du Cros-Parantoux que Shizuku et Miyabi avaient cassé.

Encore une fois Les Gouttes de Dieu est un vrai ravissement. Les dessins sont toujours somptueux, les indications techniques et théoriques sur les vins passent sans âpreté et font partie intégrante de l'intrigue. Chaque planche se déguste avec plaisir et constitue une invitation à goûter les autres.

Une « Fascinante lecture »

Cette manière originale de traiter du vin et de décrire les sensations ressenties lors des séances de dégustations est tout bonnement géniale et nous fait voyager loin au pays des grands crus en passant par le monde des vins abordables mais sensuels. Pour ce tome c'est Philippe Bourguignon qui signe la préface. Il déclare : « Fascinante lecture en définitive qui sans se prendre au sérieux, initie au monde du vin souvent trop hermétique. L'essentiel étant de mener à une meilleure compréhension du vin par une connaissance joyeuse et non hautaine et au partage de la table et à l'ivresse des mots qu'elle engendre ».

De nouveaux personnages font leur apparition apportant une touche d'humour, sucrée à l'ensemble. La couverture est encore une fois, une parfaite robe pour ce manga avec des notes d'une grande finesse. Des reliefs qui sont la marque des couvertures de Gouttes de Dieu, donnent toujours cette première appréhension au toucher très positive. Le verre posé au premier plan, comme dirigé vers le lecteur est une invitation à poursuivre la dégustation avec Shizuku.

Un bon cru qui manque peut-être d'un peu de corps

Ce deuxième tome est assurément un bon millésime, pourtant il manque encore d'un peu de corps. Le premier tome était plein de promesses, c'était un premier cru aux saveurs s'étalonnant sur plusieurs nuances avec une dominante en arrière-goût, c'est à dire la quête des 12 apôtres et du vin les gouttes de Dieu. Pour ce deuxième cru, on s'attendait à ce que cette nuance soit plus présente. Bien que revenant plus régulièrement en bouche, elle reste une saveur en arrière-goût, et l'on commence à craindre que ce manga ne se perde dans ces nuances sympathiques mais trop éphémères. Nous poursuivrons cette quête dans le troisième millésime, le troisième tome des Gouttes de Dieu, espérant que cette nuance importante devienne plus corsée et plus présente.

Les Gouttes de Dieu tome 2 est un très bon manga, avec une superbe robe, des arômes prometteurs, des notes sucrées, et des saveurs peut-être un peu trop variés mais très appréciables malgré tout. Pour nous, c'est encore un bon millésime et nous attendons avec une grande curiosité de pouvoir enfin goutter au tome 3, qui devrait être une fois encore un vrai délice.

Les Gouttes de Dieu tome 2 de Tadashi Agi et Shu Okimoto est édité par Glénat. Et vous pourrez déguster ses 218 pages plus 10 pages bonus sur le vin à ne pas rater non plus, pour 8,99€. La sortie du tome 3 est prévue pour le 27 août 2008.