Les Humanoïdes se lancent dans Iznéo, quand Glénat le quitte

Clément Solym - 27.02.2012

Manga/BD/comics - Univers BD - Iznéo - Glénat - Les Humanoïdes associés


Après Delcourt, l'écurie Hachette vient de retirer son poulain Glénat du box Iznéo. Mais, à quelques jours d'intervalle, Les Humanoïdes associés rejoignent le catalogue de la plateforme de distribution numérique. Bilan des courses.

 

L'annonce avait fait l'effet d'une bombe dessinée au dernier Festival d'Angoulême : Delcourt retirait ses titres du catalogue, ainsi que ceux des éditions Soleil, achetées par la maison en juin 2011. Delcourt procédait à un retrait stratégique de ses titres en vue d'une nouvelle plateforme de distribution :

 

« Dès lors, c‘est Hachette Livre, qui distribue déjà les livres physiques de la maison Delcourt, qui réalisera la commercialisation des oeuvres numériques. Une décision, estime la maison, qui « garantit la cohérence du travail effectué sur les deux supports : dates de mise en vente synchronisées, bases de données harmonisées, etc ». » (voir notre actualitté)


 

 

 

Comme on pouvait s'y attendre, Hachette poursuit sa logique de concentration. « Ils regroupent tout le monde sur le numérique » comme on l'analyse chez Iznéo. C'est d'ailleurs la raison invoquée par Glénat pour expliquer à son tour son départ de la plateforme et « une distribution chez Hachette ». On n'aura de toute façon pas plus : les responsables de Glénat sont en vacances ou en réunion, au choix, depuis une longue semaine (quelle vie !).

 

« C'est regrettable pour Iznéo, comme tous les départs, mais le catalogue ne représentait pas un gros volume » constate-t-on du côté de la plateforme : effectivement, les titres de Glénat se comptent sur les doigts de la main. Pour Delcourt, le chiffre était plus significatif, puisqu'on atteignait une trentaine de titres grâce à la série Walking Dead, poids lourd de la BD.

 

Le manque à gagner remonte donc plutôt à Delcourt qu'à Glénat. Cepedant, il se murmure, dans un cas comme dans l'autre, que l'on n'avait pas non plus affaire à des partenaires très impliqués.

 

Parallèlement à ce départ, Iznéo, « la plus importante bibliothèque numérique de BD au monde », comme le précise le site accueille le catalogue des Humanoïdes associés, soit « une centaine de titres » parmi lesquels Monsieur Jean ou Cité 14. Les bandes dessinées estampillées Humanoïdes seront également disponibles via l'application Iznéo pour tablettes. 

 

Quant à Iznéo Manga, la déclinaison japonisante du vendeur de BD numérique, elle est toujours en « négociation », et il n'y a « rien de fixé au jour d'aujourd'hui » quant aux éditeurs concernés. Et pour cause, on sait à quel point les éditeurs manga au Japon sont frileux dans le domaine...