Les lecteurs de BD achètent plus que ceux de littérature

Florent D. - 02.07.2019

Manga/BD/comics - Univers BD - bande dessinée - marché France BD - chiffres 2018 étude


En marge des Rencontres nationales de la librairie, le Syndicat national de l’édition a commandé une étude sur les ventes de bande dessinée. En 2018, la BD était la star des librairies, avec 12 % du chiffre d’affaires, et une progression de 6,3 %, indiquait L’Observatoire de la librairie en janvier dernier. GfK avait enfonce le clou, avec une nouvelle démonstration.

ateliers pédagogiques autour des éditions de la Gouttière
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

Selon les données communiquées, le chiffre d’affaires BD représente 15 % du marché de l’édition française, soit 2 % de croissance en regard de 2017. Avec 5300 nouveautés, la BD est des plus actives : on compte 7,9 millions d’acheteurs qui se sont procuré six exemplaires de plus en 2018. 

Ce sont en effet 18 ouvrages que les clients BD achètent chaque année, contre 13 titres de littérature générale – pour un panier moyen de 194 € en lectures, dont 63 € strictement en BD. Les acheteurs de littérature générale ne dépensent que 148 € annuellement. 
 
Les achats de BD sont majoritairement réalisés par des personnes de plus de 40 ans (50 %) et des femmes (52 %), qui offrent volontiers de la bande dessinée, la moitié des achats étant destinés à un tiers. En termes de lectorat, la moitié des BD achetées sont lues par des jeunes, âgés de 10 à 30 ans, principalement des hommes, à qui sont destinés 64 % des achats. 

Dans les trois segments du monde des bulles, c’est le manga qui progresse le plus, avec 22 % de volumes en plus, suivi de la BD jeunesse, avec 20 % de croissance et les segments biopics, fiction contemporaine et documentaires de la BD de genre, portés par le format Roman graphique (+ 47 % en 2 ans). 

Pour le seul genre Shonen, on compte 14 séries vendues à plus de 200.000 exemplaires, quand elles n’étaient que 7 en 2008. Chaque acheteur dépense près de 50 €, avec une croissance de 1,5 million de clients — soit 29 % de croissance. 

Ces secteurs en pleine croissance entraînent un élargissement du lectorat :
 
• 40 % des BD jeunesses sont destinées à des 10-14 ans, aussi bien garçons que filles ;
• 36 % des Mangas sont achetés par des 15-29 ans et 54 % sont lus par des jeunes femmes ;
• 38 % des romans graphiques achetés sont destinés à des femmes de plus de 18 ans. 

Les acheteurs semblent également mieux et plus circuler entre les rayons livres des magasins. Parmi les acheteurs de BD, 88 % ont acheté des livres en dehors du rayon bande dessinée : 
 
• 50 % des acheteurs de BD jeunesse ont aussi acheté des romans jeunesse ;
• 49 % des acheteurs de Manga ont aussi acheté des ouvrages de romans jeunesse et 58 % de Littérature générale ;
• 67 % des acheteurs de romans graphiques ont aussi acheté des ouvrages de Littérature générale.

L’étude de GfK est à retrouver dans son intégralité ci-dessous : 

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.