Russie : les onomatopées anglophones, "antipatriotiques"

Clémence Chouvelon - 12.08.2015

Manga/BD/comics - Univers BD - Russie - onomatopées - bande dessinée


« Wow », « bang », « crash », les onomatopées à l'anglaise sont « antipatriotiques » et devraient être évitées dans les bandes dessinées russes. Un groupe de traducteurs à l'origine de cette déclaration a ainsi contacté l'Institut de langue russe Vinogradov, et a élaboré une liste d'onomatopées pour pallier ce gênant problème de traduction.

 

SLAM!
( Steve Snodgrass CC BY 2.0 )

 

 

« Dans les bandes dessinées, on rencontre souvent des mots qui imitent des bruits », expliquent les traducteurs. « Comment exprimer le bruit d'un téléphone qui sonne, celui d'une porte qui grince, ou l'ouverture d'une canette de soda [...] ? Souvent, les traducteurs se contentent d'utiliser les onomatopées anglaises en alphabet cyrillique, ce qui amène à ces “bang”, “crash” et autres “wow” antipatriotiques. »

 

Une pratique due à la plus grande diversité d'onomatopées en langue anglaise, mais qui ne plaît guère à ces traducteurs, qui proposent ainsi une liste d'onomatopées tirées des langues officiellement reconnues par la fédération russe. C'est à dire des mots lezguien — une langue parlée dans le sud du Daghestan et le nord de l'Azerbaïdjan — tels que « chorkh » ou « khurt khurt », respectivement pour exprimer l'idée de gratter et d'avaler de l'eau, ou d'autres tirés de l'abaza ou du mari.

 

Tout d'abord attribué au Centre de la Bande dessinée et de la culture visuelle, ce sont finalement les traducteurs de KomMissia, un festival consacré aux comics, mangas et cartoons, qui seraient à l'origine de cette initiative. Le directeur de KomMissia a déclaré que les traductions des sons dans les bandes dessinées étaient problématiques depuis des années dans le milieu de l'édition russe.

 

 

 

(via Izvestia