Les rues de Gotham City vides : le père du Joker est mort

Clément Solym - 09.12.2011

Manga/BD/comics - Comics - Jerry Robinson - Joker - Batman


Parmi les plus vieux ennemis de Batman, il en est un qui est désormais orphelin : le Joker, sublime quand Jack Nicholson s'en empara pour le cinéma et puissant quand Heath Ledger s'incarne, a perdu son créateur, Jerry Robinson.

Dans l'univers de Gotham City, le Joker, c'est le plus fameux des vilains. L'étrange, inquiétant et ironique Joker, surtout, car Robinson voulait un méchant avec le sens de l'humour. « J'ai toujours pensé que les vilains étaient plus intéressants ». Le nom vient en premier, suit la carte à jouer. Puis le style, celui d'un clown, parfois triste parfois joyeux.

Eh puis, à 88 ans, voilà que Jerry décidait de mettre aux enchères, en novembre 2010, des couvertures inédites. À l'époque, ces créations étaient une nouvelle forme d'art, n'hésite-t-il pas à dire, mais « personne n'aurait pensé que les originaux auraient une quelconque valeur. Ils n'avaient aucune cote avant d'être publiés », expliquait Jerry.

 


Un personnage qu'il avait imaginé à l'âge de 18 ans et que nombre d'auteurs auront repris à sa suite, pour développer ou accentuer ses psychoses, ses névroses, sa folie douce ou brutale. Pourtant, Bob Kane, créateur de Batman et lui ont souvent été mis en concurrence, et bien que la paternité du Joker ait été donnée à Jerry, Bob l'avait revendiquée à plusieurs reprises.

À 89 ans, a annoncé son éditeur Charles Kochman, chez Abrams Comic Arts, Jerry Robinson emporte donc sa création. Du violet, du vert, une peau irréellement blanche... Car ses autres créations, comme Atoman, n'ont pas vraiment fait recette.  

Ce que l'on sait peut-être moins de Jerry, c'est qu'il fut aussi un historien du comics. Il publia The Comics: An Illustrated History of Comic Strip Art, en 1973, qui englobait toute la production américaine, et comprenait tous les genres de l'art BD.

Mike Marts, aujourd'hui éditeur de Batman, chez DC Comics, parle de Robinson comme d'un innovateur, dans le genre, « un pionnier dans la narration ». « Les rues de Gotham City sont un peu vides aujourd'hui. »