Les soldats britanniques ne pourront plus arborer le crâne du Punisher

Antoine Oury - 05.02.2019

Manga/BD/comics - Comics - punisher crane - punisher symbole - punisher soldats policiers


Figurant déjà au panthéon des personnages préférés chez Marvel, le Punisher a connu un regain d'intérêt depuis la production d'une série sur Netflix. Jon Bernthal y incarne ce personnage violent et inflexible. Or, il jouit aussi d'une popularité assez exceptionnelle auprès de certains représentants des forces de l'ordre et des militaires, dans le monde anglo-saxon, au point que son fameux crâne apparait parfois sur des équipements. Une pratique qui doit cesser, assure la hiérarchie.

Jon Bernthal dans la série The Punisher


Créé par Gerry Conway, Ross Andru et John Romita, Sr. dans un comic Spider-Man en 1974, Frank Castle, alias The Punisher, est l'archétype de l'antihéros : s'il lutte contre la pègre et la corruption, il le fait à sa manière, en déclarant et en appliquant lui-même la sentence. Après une carrière mouvementée dans l'armée et le massacre de sa famille sous ses yeux, Castle a perdu toute confiance dans la société et le système judiciaire, pour devenir le Punisher.

Sur son costume noir, cet antihéros a dessiné un crâne humain, symbole macabre de la besogne qu'il abat chaque jour. Depuis la diffusion de la série Punisher sur Netflix, le personnage a vu sa courbe de popularité exploser, et particulièrement auprès d'un public de policiers et de militaires. Christopher Neff, vétéran du Corps des Marines, a ainsi collectionné des centaines de comics et de produits dérivés consacrés au personnage.

Jusque là, rien d'inquiétant. Mais Neff assure que le Punisher est aussi un véritable modèle pour les militaires : « Frank Castle est l'essence même de la définition du militaire », assure-t-il. « Rien à faire de l'uniforme, des inspections, ou des règles trop strictes. Trouver les méchants. Tuer les méchants. Protéger les innocents », résume le soldat.

Cette admiration pour le Punisher est telle que Jesse Murrieta, qui travaille pour la Sécurité intérieure des États-Unis et transporte notamment des détenus entre les prisons, a reproduit le crâne du Punisher sur son uniforme de travail. Et n'hésite pas à faire sienne la philosophie du personnage : « Castle ne tient pas compte de toutes les nuances qui, malheureusement, sont partout dans le système judiciaire américain, ont tendance à le ralentir et à empêcher les victimes d'obtenir la décision de justice qu'ils méritent. »
 

Une utilisation « dérangeante » du symbole


La doctrine de l'autojustice a bonne presse auprès de certaines sections de militaires, depuis plusieurs années : Chris Kyle, le sniper des Navy SEAL mis en vedette par le film American Sniper, expliquait ainsi que les membres de son unité se surnommaient « les Punisher » et peignaient le fameux emblème sur leurs uniformes. Les militaires ne sont pas les seuls concernés : des policiers, notamment à New York, dans le Wisconsin et le Kentucky, arborent eux aussi le crâne.

Si certains représentants de la loi font la distinction entre fiction et réalité, d'autres, évidemment, ne saisissent pas ce que l'autojustice peut avoir de dangereux et de malsain. Certains militaires et policiers assurent que le Punisher est un modèle pour eux par sa détermination à prendre en main son corps et son mental pour en faire l'outil le plus efficace possible.

Gerry Conway, un des cocréateurs du Punisher, a plusieurs fois rappelé en entretien pourquoi l'iconographie du Punisher ne devait pas être prise à la légère : « Pour moi, c'est dérangeant de voir des représentants de l'autorité embrasser l'iconographie du Punisher, car ce dernier représente un échec du système judiciaire. Il est censé pointer l'effondrement de l'autorité morale et sociale et le fait que certaines personnes ne peuvent pas compter sur des institutions telles que la police ou l'armée pour agir de manière juste et compétente », explique-t-il.

Il poursuit : « Ils adoptent une mentalité de hors-la-loi. Que vous pensiez que le Punisher est justifié ou non, que vous admiriez son code de déontologie, il reste un hors-la-loi. C'est un criminel. La police ne devrait pas embrasser un criminel comme symbole. »
Les hiérarchies ont tendance à penser la même chose : la police du Kentucky s'est vu interdire le logo du Punisher, tout comme le Special Air Service britannique. Ces derniers avaient « obtenu » le symbole de crâne des Navy SEAL américains, en Irak, pour symboliser leur premier ennemi tué...


via Vulture, SyFy, Bleeding Cool


Commentaires
Le Punisher un hors la loi ,un criminel !!!

Un ancien militaire qui a donné sa vie pour défendre son pays ,des valeurs et dont la famille a était tuée devant ses yeux par de vrais criminels,est traité de criminel pour faire le travail que la vraie justice ne fait pas



Il rend service à la société ,il devrait être décoré pour cela
Je ne comprends pas gerry conway, il prétend que le punisher est un criminel et qu'il n'est pas un exemple, alors pourquoi l'avoir créé ainsi que sa série ?
Joker75 c'est tout simplement une fiction qui raconte une histoire, en aucun cas il ne souhaite voir les gens se rebeller de la sorte. Je pense par exemple à Dexter qui est finalement un peu (je dis bien un peu) la même chose. Ils ne se sont pas dis en créant ce personnage que les gens voudrait faire la même chose.



À la limite Gerry Conway voulait faire passer un message, afin de pointer certains problèmes de la société et particulièrement du système judiciaire.



Mais au final, je ne comprend pas vraiment pourquoi tu dis ça, car ça revient à se demander pourquoi toutes les séries et personnages fictif de tout médias ont été créés... La réponse est relativement simple, c'est comme je l'ai dit au début, une fiction visant à raconter une histoire et de ce fait simplement divertir la personne qui la suit...
Gerry Conway critique la mentalité du personnage de sa série, il ne critique pas la série. Le Punisher agit car les forces de l'ordre n'ont pas su agir, donc c'est un paradoxe pour eux que de porter se crâne et se fier aux idéaux de Frank Castle
Totalement d'accord avec Skyline56 ; en plus on peut relativiser le succès de Castle des milliers de mort et des mafias de pire en pire, j'aime le titre mais clairement faut pas trop regarder du coté du réalisme (Castle serait mort et pas ressuscité depuis longtemps).

Le thème de la collaboration de la police avec le Punisher a été aussi abordé dans les années 80 ou 90 (je sais plus), et ça a fini par un massacre des "fans" de Castle. Et comme le montre la série Born, Frank Castle est un psychopathe aimant tuer qui arrive juste à canaliser ses désordres mentaux. Pas certain non plus qu'il n'a pas causé beaucoup de morts innocentes avec des mafieux toujours plus vénère et dangereux. Sans parler de sa totale inefficacité avec les Super-Vilains...
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.