Les super-héros, pas à l'épreuve de la législation américaine

Clément Solym - 21.12.2012

Manga/BD/comics - Comics - Législation américaine - Droit - The law of superheroes


Deux avocats américains, James Daily et Ryan Davidson, se sont associés pour concocter un ouvrage pour le moins unique en son genre. Destiné aux lecteurs désireux d'en connaître plus sur la législation en vigueur aux Etats-Unis, The law of superheroes s'attache à présenter les lois en mettant en scène de célèbres protagonistes du roman graphique d'outre-Atlantique, les bons comme les vilains. Un livre inspiré par le blog Law and the Multiverse, et qui comprend l'essentiel du programme des étudiants de première année en Droit.

 

 

 

 

James Daily (en haut) exerce en qualité d'avocat en lien avec un projet de la Hoover Institution au sein de l'université de Stanford, tandis que son coauteur Ryan Davidson (en dessous) fait partie des associés au sein du cabinet Hunt Suedhoff Kalamaros.

 

Leur livre The law of superheroes a été publié aux éditions Gotham Books, filiale de Penguin. Il est disponible à la commande depuis le 11 octobre aux Etats-Unis, et chez la plupart des libraires.

 

Au fil de treize chapitres, les superhéros et autres mutants tels que Batman ou Wolverine doivent faire face à un éventail de situations juridiques hypothétiques et variées. 

 

Davidson confiait avant sa parution : « Je pense que beaucoup de ces scénarios sont tirés par les cheveux, mais il y en a certains qui sont tout à fait raisonnables. »