Les tensions entre Chine et Japon s'effacent devant... le manga

Clément Solym - 19.12.2012

Manga/BD/comics - Univers Manga - Xiada - Chine et japon - relations diplomatiques


Les tensions entre les deux pays, Chine et Japon, n'ont plus besoin d'être détaillées. Au coeur du conflit diplomatique, les îles Senkaku-Diaoyu, qui cristallisent les rancoeurs et avivent l'animosité. Des relents de nationalisme, côté Empire du Milieu comme dans l'Archipel, qui provoquent des manifestations anti, chez les uns et les autres.

 

Depuis plusieurs mois, la situation se dégrade : les Chinois et les Japonais revendiquent tous la propriété desdites îles, et personne, dans la communauté internationale, ne s'interpose réellement. En fait, la voix d'Haruki Murakami avait jailli, du fond de sa grotte, alors que la Chine imposait un embargo sur les publications japonaises. Pire : tout ce qui avait trait à l'univers culturel de l'Archipel était frappé de censure, et renvoyé illico à l'expéditeur. 

 

Pour Murakami, la politique allait prendre un grand coup sur la tête, et tout le monde s'apprêtait à vivre un douloureux lendemain de cuite. « Quand un enjeu territorial cesse d'être un point de vue pratique, et entre dans le domaine des ‘émotions nationales', il génère une situation dangereusement sans issue. C'est comme de l'alcool pas cher. Il vous permet d'être ivre après seulement quelques verres, et vous rend hystérique. Cela vous fait parler fort, agir brutalement, mais après votre verbiage d'homme ivre, il ne vous reste rien d'autre qu'un terrible mal de crâne le lendemain matin. » 

 

 

<

>

 

 

Pourtant, chez les jeunes Chinois, le plaisir des mangas venus du Japon ne cesse pas. Et mieux, une jeune artiste de 31 ans, Xiada, chinoise, vient d'ouvrir ce qui pourrait être une porte vers un échange culturel durable. Au cours des deux dernières années, l'auteure a vu ses oeuvres sérialisées et publiées chez Shueisha, le grand acteur manga nippon. 

 

Depuis 2008, l'éditeur la porte et l'idée de sérialiser son oeuvre, pour une publication dans Ultra Jump, un mensuel chinois bien connu en Chine pour avoir fait découvrir Dragon Ball aux jeunes, semble être une solution pacifique et intelligente. Pour le rédacteur en chef, Yukio Motegi, le potentiel de séduction dont Xiada peut faire preuve, auprès du lectorat, est immense. 

 

« Je ne l'ai pas choisie  parce qu'elle était originaire de Chine », promet-il. Reste que dans tous les cas, elle incarnerait une solution de réconciliation entre les pays, même minime. Et forcément, une lourde responsabilité, pour l'auteure. « Plutôt que de sauter de joie, j'ai senti comme un pincement de crainte, redoutant de déshonorer le monde du manga chinois », explique-t-elle. 

 

Ses débuts dans le monde japonais, elle les fera avec No One Knows, une ambiance qui peut se rapprocher d'un certain... Hayao Miyazaki, dont Xiada se déclare sans peine, très grande fan. Le premier manga qu'elle avait lu, c'était Saint Seya [NdA : en français, Les chevaliers du Zodiaque], une oeuvre qui l'avait profondément marquée. « Jusque là, je n'avais lu que des livres ordinaires, et j'ai été impressionnée par l'approche et le recours aux méthodes des dessins animés pour raconter une histoire. »

 

Demain, Xiada sera peut-être l'ambassadrice permettant de réconcilier Chine et Japon, deux pays qui ont beaucoup en commun, estime-t-elle, de même qu'ils ont de subtiles différences. « Peut-être que ces différences infimes sont à l'origine de l'attrait pour mes oeuvres au Japon. » ( via The Japan Times)

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.