Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Les Voisins du Chaos, mais y'a pas de problème pour squatter

Clément Solym - 29.05.2012

Manga/BD/comics - Univers BD - Les Voisins du Chaos - Tohad - bande dessinée en lecture libre


Les Voisins du Chaos se sont installés dans l'imagination de Tohad il y a 8 ans, et leurs aventures dessinées et colorées sont disponibles gratuitement sur Internet depuis le début de l'année. Se décrivant comme un « singe savant dressé à dessiner », l'auteur en question nous a expliqué pourquoi il avait choisi ce mode de diffusion plutôt qu'un autre, au hasard, l'édition traditionnelle.

 

Préparez-vous, vous avez déjà 14 épisodes de BD gratuite à lire : Tohad, Sylvain Sarrailh de son vrai nom, avait d'abord pensé son projet selon le circuit traditionnel de tout jeune auteur/dessinateur. Démarcher les éditeurs, espoirs, déceptions... Puis, « j'ai commencé à partager quelques pages de ma bande dessinée sur Internet, via Deviantart et Webcomix, et de bons retours des lecteurs m'ont encouragé à continuer » explique cet ancien infographiste dans l'architecture passé par la communication.

 

 

 

Le créateur décrit son oeuvre comme un « hybride de plusieurs influences : Akira Toriyama, les manga shônen, mais aussi la BD franco-belge, Les Simpsons ou les films de SF des années 80, comme Les Gonnies ou Retour vers le futur. » Sans faire toutefois une compil nostalgique : les arrières-plans des Voisins du Chaos sont lumineux, et s'affichent particulièrement bien en pixels.

 

Vient la question à 1000 €, voire même un peu plus : pourquoi donc s'être passé d'éditeur pour se lancer dans la publication virtuelle, laquelle n'est bien sûr « pas du tout monétisée » ? « Les contrats proposés par les maisons d'édition ne me semblaient pas favorables : soit la rémunération n'était pas à la hauteur, soit je risquais de me retrouver comme tous ces auteurs, noyés dans la surproduction contemporaine » explique le dessinateur.

 

Certes, tout cela a un prix : un site entièrement à ses frais, et, ce qui semble encore plus inquiéter Tohad (« je n'aime pas embêter les gens »), une promotion à assurer tout seul, comme un grand. « Mais le numérique a considérablement changé la donne, il est désormais possible d'être visible sans un service de communication derrière » admet l'auteur des Voisins du Chaos. Nul doute que l'autoédition, plus que le crownfunding attrape-nigauds façon MyMajorCompany BD, permettra dans quelques années une publication encore un peu plus facilitée, même si « l'impression d'une BD très colorée comme les Voisins du Chaos reste encore assez onéreuse. » 

 

Quelques sacrifices, d'accord, mais en bonne compagnie : Tohad travaille dans un atelier de 80m² à Toulouse, avec cinq compagnons créateurs, et recrute de temps à autre des amis en guise de « préparateur d'aplats » (« rémunérés, précise-t-il, j'ai connu trop de mauvaises expériences à mes débuts. ») C'est qu'il faut tenir les lecteurs en haleine, et pousser son site dans leurs favoris : une planche tous les 4 jours, tel est le rythme que Tohad s'impose.

 

Et tant pis s'il se couche tard et laisse Futurecop! à fond pour se maintenir éveillé : il paraît que les voisins sont OK.