Liège inaugurera son festival BD en septembre

Camille Cornu - 08.01.2016

Manga/BD/comics - Comics - Liège - festival bande dessinée - l'usine à bulles


Liège inaugurera du 9 au 11 septembre un nouveau festival de bande dessinée, L’Usine à bulles. Expositions, rencontres, débats, conférences et ateliers d’écriture sont au programme. Une association constituée principalement de dessinateurs de bande dessinée est à l’initiative de l’événement.

 

 

 

Liège n’avait pas encore de festival de bande dessinée. Elle est pourtant un centre culturel important du 9e art, et ses écoles d’art ont formé et forment encore des grands noms de la bande dessinée. Le manque sera désormais réparé avec le lancement, en septembre prochain, de l’Usine à bulles.

 

L’événement, gratuit, se veut populaire, artistique, pédagogique, social et citoyen. Il s’agira d’offrir au public une invitation au voyage à travers diverses matrices, chacune évoquant des univers particuliers, sortes de mini théâtres vivants où l’interactivité sera au premier plan. Le visiteur se verra, dès son entrée, immergé dans l’imaginaire BD, les mises en son et lumière, l’installation de décors évocateurs, plusieurs expositions emblématiques, participeront à placer le visiteur au centre du monde de la BD. 

 

Une exposition « caricature et liberté de presse » offrira l’occasion de pratiquer la critique et le décodage de l’image. Des espaces laboratoire offriront des conseils aux artistes en herbe, un atelier numérique permettra de découvrir le « Turbomédia » et la narration zéro papier... 

 

Organisé par un groupe d’auteurs, il se veut inédit en prenant la création comme angle d’approche. Le projet est porté par Fabrizio Borrini, dessinateur BD, mais aussi directeur artistique sur le « Village des communications » en 1990. Organisateur de la « Comix Factory » à l’Académie des Beaux-Arts en 2003, et depuis trois ans responsable du pôle BD de la Foire du livre de Bruxelles, qui d’ailleurs soutient « L’usine à bulles ». 

 

À ses côtés, Batem, dessinateur depuis 1987 de la série « Marsipulami », et Olivier Saive, vice-président de l’association, qui apportera une ouverture sur le numérique. Bernard Mazet, auteur et spécialiste de la bande dessinée underground et Jean-Luc Slock, réalisateur et directeur de Camera ETC, un atelier de production de courts métrages d’animation.

 

Pour cette première édition, le thème retenu est la résistance dans la bande dessinée. 

 

L’événement se tiendra place Xavier Neujean.

 

Retrouver Batem dans un entretien autour du Marsu :