Lune l'envers : quand la société sert le fantastique…

La rédaction - 29.01.2015

Manga/BD/comics - Univers BD - Blutch Angoulême - Lune envers - sélection BD


Après l'excellent Pour en finir avec le cinéma paru en 2011, nous étions dans l'expectative… sous quelle forme l'incontournable Blutch allait nous revenir ? Et quand ?! C'est finalement avec une splendide fresque métaphorique de notre société qu'il s'impose de nouveau sur le devant de la scène de la bande dessinée francophone. 

par Georges de la librairie Aladin

 

 

 

Dans un monde pas si surréaliste que cela, Blutch nous conte l'histoire croisée de deux personnages : Lantz, le dessinateur de LA série à succès Le Nouveau Nouveau Testament et Liebling, une jeune artiste qui devient le maillon d'une chaîne de production où nul ne sait ce qui en ressortira, exécutant des tâches vides de sens.

 

Ils sont tous deux employés par le surpuissant groupe d'édition multinational Média Mondia, pour qui la publication du nouvel épisode du Nouveau Nouveau Testament est d'une importance vitale, et qui va tout mettre en œuvre pour parvenir à ses fins.

 

Blutch plonge le lecteur dans un univers futuriste et fantasmatique, où Lantz, en mal d'inspiration, rongé par le doute, est en passe d'être remplacé, tandis que Liebling fait connaissance avec un univers où les humains, tels des animaux, ne savent ni pour qui, ni pour quoi ils travaillent. 

 

Dans ce monde aberrant de l'entreprise, qui résonne comme une critique acerbe du monde de l'édition et du statut même de l'auteur — interrogeant au passage la part autobiographique de l'album , Lantz et Liebling semblent être les deux derniers individus à ne pas rentrer dans le moule, et à continuer de s'interroger sur le sens de ce que la société leur impose de faire.

 

Le talent de Blutch au dessin (virtuose) et des mises en couleurs d'Isabelle Merlet nous plongent dans un univers graphique aussi métaphorique que le scénario. Mille détails à observer et à lire dans cette œuvre majeure d'où vous ne sortirez assurément pas indemne !

 

Petit rappel en ces jours de Festival International de la Bande Dessinée, Blutch a reçu le Grand Prix d'Angoulême en 2009 pour l'ensemble de son œuvre. Il avait alors seulement 42 ans.

 

 

Feuilletez l'intégralité de Lune l'envers (Dargaud) et lisez les premières pages : 

 

 

  

Découvrez les autres choix des libraires de Sequencity parmi les sélections du Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême 2015.

 

Retrouvez d'autres conseils de la librairie Aladin sur leur librairie Sequencity.