Luz rend hommage aux victimes du Bataclan... en dessin 

Julie Torterolo - 07.12.2015

Manga/BD/comics - Univers BD - Luz - attentats - hommages


Le numéro de ce samedi 5 décembre du magazine du Monde, M, s’est vu orner de cinq planches inédites du dessinateur Luz. Des dessins pour rendre un hommage aux victimes du Bataclan, décédées après les attaques terroristes du vendredi 13 novembre dernier. Contrairement à ses confrères, l’ancien dessinateur de Charlie Hebdo n’a pas souhaité prendre son crayon « à chaud ». « Cette fois, personne ne semble avoir été touché parmi nos proches. "Seulement" des proches sont tombés... c’est déjà trop. »

 

Luz lors de la marche pour Chalie hebdo en janvier 2015 (Guerric, CC BY SA 2.0)

 

 

« Ceux qui sont tombés sont une partie de moi-même », explique à M le dessinateur qui a quitté Charlie Hedbo en mai dernier. « J’ai très probablement croisé des victimes du Bataclan dans des concerts. Certaines figurent même peut-être dans mes carnets ou sont juste des points », continue-t-il dans les colonnes du magazine.

 

Ce sentiment, on le retrouve au fil des cinq planches : « Peut-être nous sommes-nous croisés dans une autre salle de concert à Paris comme ailleurs. Peut-être à ce live des Posies en 2005, à la maroquinerie ou dans la fosse de l’Élysée Montmartre courant 2004... »

 

 


 

Passionné de rock et d’électro, Luz avait pris l’habitude de sortir ses carnets, depuis près de 10 ans, pour dessiner diverses scènes de concerts et festivals. Il a alors puisé dans ses anciennes œuvres pour produire ces nouveaux dessins, hommages aux victimes des attentats du Bataclan. 

 

Comme le souligne Le Monde, le dessinateur, auteur de Catharsis (Futuropolis, juin 2015) s’est tourné vers la bande dessinée, loin de ses anciennes caricatures de presse. « Lui savait dessiner avec un crayon dans la poche afin d’être discret ; moi, j’ai appris à le faire au milieu d’un pogo pendant un concert de Motörhead », explique-t-il au Monde, évoquant Cabu, décédé en janvier dernier pendant l’attaque. 

 

"Ce n’est pas plus mal de ne pas avoir eu à réagir tout de suite"

 

Luz a alors attendu « que cela le titille dans les doigts » pour mettre sur papier ses ressentis : « Je ne me considère plus comme un dessinateur “à chaud”, tout cela est derrière moi », confie-t-il.

 

« Ce n’est pas plus mal de ne pas avoir eu à réagir tout de suite. Ce soir-là [le 13 novembre], j’ai d’abord fait partie de ceux qui envoyaient des textos à droite et à gauche pour savoir si tout allait bien. J’ai ensuite regardé les infos sur Internet de manière compulsive pendant plusieurs jours. C’est un drôle de truc pour moi qui ai toujours travaillé dans l’urgence, mais je peux dire que je partage enfin le ressenti de la majorité des gens. »

 

Le temps, une des raisons pour laquelle Luz s’est tourné vers la bande dessinée, dévoilait-il en mai dernier au Monde : « le dessin peut aussi offrir du temps, de l’espace, des ellipses – tout le contraire de BFM, quoi… Je suis désormais dans l’urgence de prendre le temps ». 

 

Et aujourd'hui, c'est bien vers la publication d'album que le dessinateur souhaite se consacrer. Luz sortira ainsi, en 2016, une adaptation de Ô vous, frères humains (1972, Gallimard) récit autobiographique d’Albert Cohen. « Un livre qui nous explique comment sortir de la haine par la folie et de la folie par l'amour », décrypte-t-il. Le dessinateur a également confié au Monde envisager pour la suite adapter Shining de Stephen King. Dans tous les cas, c’est le « combat » qui sera à l’honneur dans chacune de ses futures œuvres. 


Pour approfondir

Editeur : Futuropolis
Genre : bandes dessinees...
Total pages : 128
Traducteur :
ISBN : 9782754812757

Catharsis

de Luz

Au début, il y a le drame, la douleur, la rage, la perte. Et puis, petit à petit, il y a le besoin de dessiner qui revient, l'envie non pas de témoigner, mais de se mettre à nu, de se libérer. Alors nait Catharsis. Un livre thérapeutique où Luz nous livre par petites nouvelles ses pensées, son quotidien depuis ce jour qui a bouleversé sa vie, et à une autre échelle, celle de millions d'êtres humains. Les sentiments se bousculent, les styles, le ton. Du rire aux larmes, de la laideur à la beauté, de la colère à l'amour

J'achète ce livre grand format à 14.50 €