Macanudo : une nouvelle tranche de Liniers au pays des Merveilles

Florent D. - 21.09.2013

Manga/BD/comics - Univers BD - Macanudo - Liniers - Argentine


Parce qu'en vilain garçon je n'avais pas eu le temps de vous parler des trois premiers tomes, je vais profiter de la sortie du quatrième pour attirer l'attention générale du public sur Macanudo, de Liniers. Si l'éditeur, La Pastèque, se vante d'avoir trouvé un titre exceptionnel avec Macanudo, la vérité est qu'il est encore loin du compte. 

 

 


 

 

Cette série, née dans l'esprit un brin malade d'un Argentin de 50 ans aujourd'hui compile des strips et autres illustrations que l'on a pu retrouver dans le quotidien La Nacion. Mais qu'en dire qui n'a pas déjà été dit, et comment vanter les mérites de cette BD ovniesque, sans se briser les phalanges sur les lieux communs de l'extase. 

 

Commençons par dire que depuis 2008 que La Pastèque suit cet auteur, il a amplement pu démontrer que les Anglais n'ont pas le monopole de l'absurde, du non-sens et de l'humour qui vous arrache au quotidien. Direction un voyage dans des mondes impensables et des histoires courtes, qui foisonnent de personnages les plus bigarrés. 

 

On retrouve les lutins, , des monstres, des créatures sorties de nulle part, et parfois des hommes, des poissons qui jouent à cache-cache dans un aquarium, des brebis saucisses (si...) ou encore des pingouins qui montent, glissent et sautent dans l'eau. Puis recommencent. A priori. 

 

L'univers a quelque chose d'Alice au Pays des Merveilles, en admettant que finalement Lewis Carroll ne nous aurait fait explorer qu'une minuscule partie du territoire. Parfois, un chat discute avec un escargot, parfois, on assiste à l'explosion d'un grain de maïs innocent... à l'intérieur d'un micro-ondes. Les personnages vont et viennent pour des cross-over instantané et fulgurant, mêlant les genres, du burlesque au tragique, du ténébreux romantique au grotesque. 

 

Et soudain, une bulle de poésie, sans un seul mot, où la pluie tombe dru, et qu'une demie-douzaine de grenouilles sont abritées sous des marguerites. Et tout est dit. 

 

Macanudo, tome 4, de Liniers, chez La Pastèque (Traduit de l'espagnol par Jean-Paul Partensky), 19,70 €

Macanudo tome 4 sur Chapitre.com

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/liniers/macanudo-t-4,56379453.aspx