Rentrée littéraire : La fashion week des libraires


C’est presque le même score que celui d’Emmanuel Macron que l’héroïne de Quino a obtenu aux élections présidentielles. La Cité internationale de la BD et de l’image avait en effet organisé son propre vote. Et Mafalda l’emporte, loin devant Picsou, qui était tout de même parvenu à se hisser au second tour. 



 

Le programme de Mafalda a manifestement convaincu les votants. « La jeune fille argentine a su séduire les électeurs en promettant un quinquennat axé sur l’écologie, le partage, et évidemment… l’interdiction de soupe pour les enfants ! »

 

Au premier tour, 252 votants s’étaient exprimés et, bien que Gaston Lagaffe partait vainqueur, il n’avait en somme recueilli que 13,09 % des voix. Picsou avait d’ailleurs obtenu plus de votes que Mafalda lors de ce 1er tour, avec 16,06 % des voix, contre 15,07 %. Chose amusante, Superman était bon dernier, avec Bécassine devant lui. 


Et chose prévisible, l’effroyable vizir Iznogoud était une fois encore bon perdant : décidément, le pouvoir n’est pas un métier simple...