Magus - tome 1 Le fossoyeur : magie, cadavres et religion

Clément Solym - 01.02.2009

Manga/BD/comics - Univers BD - Magus - fossoyeur - détrousser


Quand les temps obscurcissent l'esprit des hommes et que la religion achèvent de leur laver le cerveau, il ne fait pas bon d'être vu comme le fils d'un sorcier, ou d'avoir une soeur qui se laisse traiter de sorcière. Pourtant, Stanislas n'a pas d'autre choix. Tentant vainement de faire oublier les rumeurs en emmenant paître ses cochons, il ne demande rien à personne...

Ses parents ont été pendus, sa soeur a eu la langue tranchée parce qu'elle a employé des mots de magie : peu d'espoirs leur restent à tous deux que d'accéder un jour à une vie normale. D'autant que le prêtre du village entend bien nettoyer la région des éléments perturbants ou plus simplement polluants. Le père Aristide ne laisse rien passer, et maîtrise d'un gant de fer sans main de velours la moralité des villageois.

Quand Stanislas se fait enrôler de force pour l'armée, son dernier souvenir avant d'être assommé est celui de sa soeur Eloïse, violée devant ses yeux. Il va devenir détrousseur de cadavres dans l'armée, mais son héritage magique ne le laissera pas tranquille pour autant.

Premier tome très sympathique, avec une excellente collaboration de François Debois et Cyrus pour le scénario : l'histoire accroche bien et vite, avec un rythme efficace, qui ne manque pas de faire mouche. Cette alliance de mysticisme, magie oppression religieuse et cadavres rassemble tous les éléments pour convaincre l'amateur médiéviste.


S'épargnant les écueils des clichés et jouant très bien sur les flash-back tout comme les projections oniriques, on en prend vraiment pour un bon moment. Le dessin d'Annabel n'est pas en reste, mais quoique sans défauts majeurs, il lui manque peut-être une fluidité plus grande qui rendrait la lecture vraiment délicieuse.

Un excellent début dans tous les cas dont on attend la suite avec impatience. Publié chez Glénat.