Mangaphilie, Mangafolie, l'université d'été à Angoulême sera nippone

Clément Solym - 02.07.2012

Manga/BD/comics - Univers Manga - université d'été - bande dessinée - Angoulême


Cette année, la VIE édition de l'université d'été de la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image, d'Angoulême prend la création asiatique pour fil conducteur. ‘Mangaphilie, Mangafolie' sera, du 2 au 4 juillet, le thème choisi pour aborder le secteur 

 

« Après plus de vingt ans de présence du manga en France, l'Université d'été de la bande dessinée, organisée par la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image et le Pôle Image Magelis, fait le bilan du phénomène qui a modifié le paysage de l'édition de la bande dessinée et établi un nouveau modèle économique, voire engendré une nouvelle culture », annonce la Cité. 

 

Ainsi, et juste pour l'anecdote, Benoît Berthou sera témoin des débats, que Frédéric Bézian croquera graphiquement pour les immortaliser. 

 

 

 

« Cette année encore, les intervenants et les participants à l'université de la bande dessinée passeront par les questions de Bedeo, qui vous fera vivre en quasi-direct du 2 au 4 juillet les débats sur le manga qui risquent d'être enflammés ! (à l'occasion de la manifestation Mangapolis jusqu'au 7 octobre). »

 

Les conférences seront à retrouver à cette adresse.

Alors phénomène de société ou mode ? Comment expliquer le succès fulgurant des mangas chez les jeunes ? Quid de la « japanisation » de la bande dessinée ? Pour répondre à ces interrogations les différents spécialistes réunis pour ce rendez-vous désormais incontournable évalueront les conséquences de l'arrivée du manga en occident, analyseront sa situation économique après deux décennies de succès et regarderont la situation de la bande dessinée japonaise aujourd'hui, en France, au Japon et dans le reste du monde, et les développements à venir.

 

Les conférences permettront de mieux cerner la notion de « culture manga » - à travers des études inédites sur le lectorat des mangas par exemple - et les débats porteront sur le statut des mangakas, le manga à la française ou encore la place du manga au sein de l'édition numérique.

 

Ainsi, les rendez-vous sont à prendre avec 

  • une journée du 2 juillet consacrée au phénomène manga
  • celle du 3 juillet portera sur manga et culture
  • le 4 juillet abordera différentes approches connexes

 

L'intégralité du programme est disponible à cette adresse

 

Notons que pour l'occasion, Mario Geles, notre Monsieur Manga de la rédaction, sera présent pour intervenir sur différentes questions, relatives au scantrad et au développement de l'offre numérique de manga.