Manolosanctis, réponse contre une Hadopi de l'ebook par Albanel

Clément Solym - 04.12.2009

Manga/BD/comics - Univers BD - manolosanctis - réponse - hadopi


La jeune maison d'édition manolosanctis n'a pas attendu pour réagir à la nomination de Christine Albanel à la tête d'une mission chargée en partie de réguler le commerce du livre numérique.

La vérité nous avait déjà crevé les yeux alors que l'ancienne gendarmette de la Culture n'était pas encore confirmée dans son poste. Clairement, Albanel partait en mission pour instaurer une version Hadopi dans le secteur de l'ebook, au mieux en accommodant la future version de cette loi au marché naissant. Autrement dit, comment étouffer dans l'oeuf toute tentative...

Hadopire empire

Visiblement manolosanctis partage notre vision pessimiste de la chose : « Christine Albanel vient de se voir confier une mission sur le livre numérique et plus particulièrement sur l'adaptation de l'industrie du livre au développement du numérique. Elle devra notamment évaluer la situation du piratage dans le secteur de l'édition », rappelle la maison BD.

Et cette mission, confiée par François Fillon, premier ministre de son état doit répondre à une injonction : « Le gouvernement ne peut accepter de voir une nouvelle industrie culturelle menacée par le pillage. » Ce qui n'est pas sans remémorer le cadre dans lequel Hadopi elle-même avait été créée - et décriée. Et manolosanctis d'interroger :
  • Ainsi, l'ouverture et l'organisation d'un marché de l'offre d'ouvrages numériques n'offrirait-elle pas un avenir plus sur aux oeuvres littéraires ?
  • L’univers de la BD étant concerné au premier plan (puisque la bande dessinée demeure le genre littéraire le plus piraté), dans quelles mesures les maisons d’édition peuvent oeuvrer pour contrecarrer ce piratage ?
Par le biais d'une offre proche du streaming, Arnaud Bauer, fondateur du site estime que manolosanctis apporte une réelle réponse autant qu'une alternative au piratage, puisqu'est offerte « l’opportunité aux internautes de consulter librement, gratuitement et facilement des BD de jeunes auteurs en devenir ». Dès lors, l'achat se fait par la suite, en vente directe, rappelle le confondateur, dans un processus qui a été reconnu par le Centre national du livre comme un projet innovant.

Le numérique n'est pas l'ennemi du papier

La maison « démontre que le numérique n’est pas l’ennemi du papier, mais vient plutôt le compléter. Une démarche intéressante qui soutient la création, sans pour autant prôner la répression », estime Arnaud Bauer. Contrairement par ailleurs à une idée un peu trop soutenue...

ActuaLitté s'est également engagé contre Hadopi, en prenant part à la rédaction d'un ouvrage collectif, La bataille Hadopi, publié chez In Libro Veritas. Tous les revenus sont reversés à la Quadrature du net. Nous publierons prochainement le texte écrit par Nicolas Gary, directeur de la rédaction dans nos colonnes.