Marché de la BD : Bilan mitigé pour 2011

Clément Solym - 23.01.2012

Manga/BD/comics - Univers BD - Marché - Angoulême - BD


Alors que le festival d'Angoulême est pour la fin de la semaine, un petit coup d'oeil sur l'état du marché de ce secteur en France s'impose. Rappelons également qu'à l'occasion du FIBD, ActuaLitté sera présent avec le MOTif, pour deux conférences sur l'évolution numérique du secteur, directement avec les auteurs. 

 

Selon l'institut GFK, le marché de la BD en France possède actuellement un chiffre d'affaires de 416 millions d'euros en 2011, soit 38 millions d'exemplaires vendus et 12% du marché du livre. Un bilan définitif sur l'état du secteur sera disponible début février. 

 

L'année 2012 démarre moins bien que 2011, selon Ipsos qui lui évalue le marché de la BD actuel à 32,8 millions de volumes et 347 millions d'euros.

 

 


Asterix, Les Tuniques bleues et Tintin figurent parmi les meilleures ventes. La BD jeunesse ayant été la plus dynamique (+5,8% en volume).


Une année qui avait commencé dans le rouge selon le baromètre Livres Hebdo /1+C, avec une baisse de 2,5% au premier trimestre, une augmentation de 1,5% au second et un recul de 1% au troisième.


Coup de pouce des petits et grands écrans


Selon l'AFP, les ventes auraient été boostées en fin d'année grâce à la sortie d'adaptation de BD au cinéma, telle que Le Secret de la Licorne de Steven Spielberg, le blockbuster Américain Les Schtroumpfs, et L'Elève Ducobu par Philippe de Chauveron.


Alors que le mélange des genres aide souvent au soutien des secteurs, les mangas, souvent adaptés en série TV, se vendent moins bien cette année par rapport à 2010, à environ 35% des ventes en exemplaires, mais certains ont une bonne place dans le classement 2011. Dans le top 10, on retrouve ainsi Naruto et One piece.


La production, toujours la production


Des chiffres à mettre en parallèle avec ceux donnés par l'ACBD, association de professionnels, qui établissait, comme chaque année, son bilan de l'année 2010. « Remarquons aussi que la croissance du nombre de parutions est toujours le fait des plus puissants éditeurs ! En 2011, ces derniers ont publié 2 766 nouveautés – soit 72,01 % du secteur –, contre 2 750 et 72,16 % en 2010. Quant aux structures de moindre importance, elles totalisent 1 075 nouvelles parutionssoit 27,99 % du secteur –, contre 1 061 et 27,84 % l'an passé.


Notons que certaines de ces éditions sont de plus en plus diffusées uniquement via Internet ou dans des lieux de vente très spécifiques ; ainsi, 235 titres (contre 195 en 2010 et 130 en 2009) n'embouteillent donc pas systématiquement les rayonnages des librairies spécialisées. » (voir notre actualitté





Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.