Persepolis, trop sexuel, une véritable 'ordure'

Cécile Mazin - 15.06.2015

Manga/BD/comics - Univers BD - Marjane Satrapi - Persepolis censure - Neil Gaiman


Marjane Satrapi a pris l’habitude : son roman graphique Persepolis se fait régulièrement agresser. Il figurait d’ailleurs dans la liste des 10 ouvrages les plus censurés, selon l’Association des bibliothèques américaines. Et dans les établissements scolaires, l’œuvre fait toujours jaser – évidemment, parce qu’elle choque...

 

 

En mars dernier, c’est de Chicago que le coup était parti : le district scolaire de Northshore considérait que le livre présentait un Iran violent, inapproprié pour des élèves. Selon Dave Starck, devenu représentant des contestataires, ces œuvres ne seraient pas tolérables à la télévision ou à la radio. Il évoque ainsi une page où un homme s’apprête à uriner sur un homme qui vient d’être torturé. « Le livre est tout simplement sexuellement très connoté et particulièrement agressif» Évidemment...

 

Cette fois, c’est de Californie que les doléances pleuvent : un étudiant de 20 ans proteste contre la présence de Persepolis dans le corpus de quatre titres à étudier, lorsque l’on est inscrit au Crafton Hills College. Tara Schultz, qui n’a pas plus peur du ridicule que ses parents, a donc dénoncé pour pornographie le livre de Marjane Satrapi, ainsi que Sandman, le tome 2, de Neil Gaiman. 

 

La pauvrette, en ouvrant les deux opus, est tombée en pâmoison : « Je m’attendais à trouver Batman et Robin, pas de la pornographie », assure-t-elle – démontrant par là même que les préjugés ont toujours la peau dure. 

 

Ryan Bartlett, professeur agrégé et responsable de l’enseignement n’en revient pas : cette génération serait-elle plus prude que les précédentes? Depuis trois ans qu’il occupe son poste, avec ce programme, jamais aucune plainte. Et selon les parents de la petite Tara, le professeur n’aurait donc pas su avertir les élèves correctement sur le contenu des œuvres. 

 

Il défend d’ailleurs ses choix, considérant qu’ils reflètent une littérature forte, et portent « sur les luttes au cœur de la condition humaine ». Se référant à Faulkner, il présente ces romans graphiques comme d’œuvres incontournables. « Les personnages sont tous en prises avec des questions de moralité, la découverte de soi, le chagrin, etc. »

 

Et puis, les autorités de l’établissement ont validé son programme, souligne-t-il. Mais cela ne suffit pas pour Tara et le reste de la famille Schultz : « Au moins faut-il un avertissement sur les livres. Au mieux, je voudrais que ces livres soient supprimés du système scolaire. Je ne veux pas qu’ils soit enseignés à qui que ce soit. Je ne veux pas que quiconque ait à lire ces ordures. » (via Redlands)


Pour approfondir

Editeur : L'association
Genre : bandes dessinees...
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782844142405

Persepolis

de Marjane Satrapi

Ce livre rassemble les quatre volumes du Persepolis de Marjane Satrapi. Marjane Satrapi est née en 1969 à Rasht, dans la région de Guilan, sur les bords de la mer caspienne. Iranienne, elle grandit à Téhéran où elle étudie au lycée français et aux Beaux-Arts, avant de partir à Strasbourg poursuive les Arts Déco. Dans ce premier épisode, elle retrace une partie de l'histoire de sa famille ainsi que ses dix premières années, jusqu'à la chute du régime du shah.

J'achète ce livre grand format à 32.50 €