Marvel s'autocensure et supprime une blague sur Donald Trump

Antoine Oury - 21.12.2017

Manga/BD/comics - Comics - Marvel censure - Marvel Donald Trump - Marvel comics Trump


À quelques jours des fêtes, Marvel s'offre une belle polémique, outre-Atlantique : l'éditeur s'est autocensuré en supprimant purement et simplement une référence à Donald Trump, président des États-Unis. Dans le premier numéro de la nouvelle série Marvel Two-In-One, Spider-Man présente en effet La Chose comme « le deuxième monstre orange le plus célèbre au monde » : la blague, présente dans les extraits du comic, a disparu de la version commercialisée.

 
Une fausse couverture de Time présentant Trump en Superman


Dans la version « preview » présentée aux libraires américains, Spider-Man évoque La Chose, membre des 4 Fantastiques à la force surhumaine et à la peau semblable à la brique, comme « le deuxième monstre orange le plus célèbre au monde ». Une référence pas vraiment voilée à Donald Trump, identifié ainsi à cause de son teint de peau si naturel et de ses déclarations et choix politiques discutables.

 


La référence au président des États-Unis a simplement disparu de la version commercialisée du comic de Chip Zdarsky et Jim Cheung. Un choix éditorial discutable, d'autant plus que la phrase, dans la bouche de Spider-Man, se justifiait par la relation à la fois conflictuelle et espiègle qu'il entretient avec Ben Grimm, alias La Chose.

 

La disparition de cette petite blague à l'adresse de Donald Trump est d'autant plus surprenante que l'homme d'affaires n'a jamais été épargné par les comics américains, et sûrement pas par Marvel. Dès 2008, il apparaît dans Marvel New Avengers lorsque Luke Cage déplace sa voiture pour laisser passer une ambulance, ce qui lui vaut une menace de procès.

 

Trump s'était aussi retrouvé changé en MODAAK (Mental Organism Designed As America’s King), un personnage maléfique et à l'apparence légèrement ridicule qui cherche, bien sûr, à conquérir le monde. Et en bien d'autres occasions, Trump s'était retrouvé malgré lui aux côtés de super-héros, et pas pour le meilleur.

 

Les lois homophobes russes censurent
un comic Overwatch

 

Autant de libertés prises avec le président américain, voilà qui étonnait les observateurs : Ike Perlmutter, PDG de Marvel Entertainment, qui gère les exploitations des héros Marvel en produits dérivés, et notamment en jouets, est un bon ami de Donald Trump. Récemment, il aurait eu ses couverts à la table du président pour le dîner de Thanksgiving, ce qui s'explique notamment par le million de dollars versé à Trump pour financer sa campagne...

 

Jusqu'à présent, Perlmutter ne semblait pas avoir d'impact sur la ligne éditoriale de l'éditeur de comics... Mais la situation a peut-être changé. Pour l'instant, les auteurs ne se sont pas exprimés sur cette autocensure.

via Bleeding Cool




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.