Maurice et Patapon : hausse du pouvoir d'un Charb

Clément Solym - 05.07.2009

Manga/BD/comics - Univers BD - maurice - patapon - hausse


Le dernier tome de Maurice et Patapon, le quatrième et très justement intitulé Hausse du pouvoir d’un chat est à l’image des volumes précédents : crade – du caca à chaque page, des blagues politiquement pas correctes du tout (du trou ?), et des prises de positions bien comme il faut.

Le gentil petit chat et le tout mignon chien nous emmènent dans un monde de sodomie frontale où le père Noël se fait doucement enculer, « C’était pour tirer mon traîneau que je t’ai embauché ! », mais toujours sur fond de politique. Parce que Charb est un citoyen modèle. On croise les OGM, la question du mariage homosexuel, celle de la cigarette – une petite clope, Charb ? – et les questions religieuses sont traitées dans le plus grand respect des valeurs républicaines. Il devrait se présenter aux prochaines municipales : Charb est l’homme du consensus.

Et puis, c’est rempli de référence à la grande littérature. Les thèmes de l’amour courtois, et de la poésie érotique et du savoir-faire sexuel garnissent les pages. J’ai pourtant bien cherché Voyage au centre de ta mère, évoqué à la page 15, sans jamais trouver le précieux livre… Quelle déception, moi qui adore Jules Verne !
Ils ne sont finalement pas très nombreux ces dessinateurs de presse qui arrivent à ne pas donner leur corps avant leur nom en ces temps obscurs. On peut citer Jul, le normalien agrégé avec sa coupe cheveux has been ; Luz, auteur du génial Cambouis dont je vous parlerai bientôt ; et l’incontournable Vuillemin qu’on ne présente plus. Je sais, j’en oublie.

Mais heureusement qu’ils sont là, sinon qu’est-ce qu’on se ferait chier en lisant le journal, avec toutes ses pages pleines de lettres et de mots incompréhensibles : hedge funds, bilan carbone, sarbacane, Commission européenne, procrastination, FMI…

L’actualité des chaises musicales a beaucoup fait parler de Charb et de son arrivée à la tête de Charlie Hebdo, après le départ de Philippe Val vers France Inter. N’oublions pas que derrière le tout récent chef d’entreprise – adhéra-t-il au Medef ? – se cache un des dessinateurs de presse les plus talentueux de sa génération. Maurice et Patapon sont là pour nous le rappeler.

Maurice et Patapon, tome 4, par Charb, publié chez Hoëbeke, 12 €