Mix'Art au Grand Palais : BD et société

Clément Solym - 18.06.2009

Manga/BD/comics - Univers BD - mix'art - grand - palais


Ce lundi se tenait à Paris – au Grand palais, s’il vous plaît – une manifestation d’un genre particulier. Organisée par l’association Ariana, ce Mix’art a réuni une trentaine d’auteurs de bandes dessinées (Batem, Cestac, Boucq, Margerin etc.) presque autant d’artistes urbains (Alexone, Mesnager etc.) et quelques pipoles autour d’un thème tellement beau qu’on a envie de chialer : la diversité culturelle !

La soirée était organisée autour de quelques temps forts avec pour commencer la réalisation d’une fresque de dix mètres de long par Speedy Graphito, Yseult, Jef Aérosol et bien d’autres. La vente aux enchères sous le patronage de l’illustre Pierre Cornette Saint-Cyr présentait les œuvres crées pour l’occasion et les fonds ont été reversées à deux associations de terrain, Arasol et Paris Tout P’tits. Une belle initiative qui leur permettra de développer leurs activités de danse africaine à Montgeron (91) pour l’une, et de veiller sur les touts petits des familles les plus démunies à Paris.
La soirée fut agréable et on a pu y croiser tous les trublions qui égayent les rues de Paris de leurs pochoirs et de leurs graffitis. Le champagne coulait à flot, les « tchin-tchin » résonnaient dans l’immense nef du Grand palais. Et pourtant…

C’est mignon, un peu naïf, voire gentillet, et si à ce stade vous avez compris quelque chose, c’est qu’on vous a mal expliqué. L’idée est pourtant simple, voyons ! Mêler BD, street art et société pour enfin créer les conditions de l’émulation nécessaire à la construction de la société de demain, celle ou tout le monde aura ses chances. L’outil de cette belle avancée est la BD, tirée à 15 000 ex. et distribuée gratuitement à hauteur de 7000 ex. dans les ZEP, une sorte « de grand dictionnaire de la diversité ouvert à tous ». Diversité ou diversion ? Et pourtant…
Il ne faut pas hésiter à mettre vingt euros dans cette BD : elle est belle, les artistes sont excellents et les œuvres bien senties. En plus, vous aurez le sentiment d’œuvrer pour quelque chose qui vous dépasse…