Miyazaki sort de sa retraite pour préparer un nouveau film d'animation

Florent D. - 14.11.2016

Manga/BD/comics - Univers Manga - Hayao Miyazaki film - chenille histoire anime - retraite Ghibli studio


Le cofondateur du Studio Ghibli mettrait un terme à sa récente retraite pour se lancer dans un nouveau film. En juillet 2013, il annonçait la fin de ses activités, mais l’appel de l’anime est plus fort que tout. Et voici qu'une histoire de chenille, vieille de 20 ans, le titille...

 

Totoro

H.L.I.T, CC BY 2.0

 

 

Le légendaire directeur a annoncé que son nouveau projet pourrait prendre cinq années pour la réalisation – ce qui lui fera afficher 80 années tout de même. Or, cette histoire ne serait pas sortie du chapeau : voilà 20 ans qu’il la médite et la réfléchit, avec, pour l’instant, un pitch qui tient sur un ticket de métro.

 

Il s’agit en effet d’une petite chenille velue, si petite en réalité, qu’elle pourrait être facilement écrasée entre deux doigts. 

 

Miyazaki, qui est probablement le plus agité des retraités, avait précédemment travaillé à un court-métrage, Kemushi no Boro, exclusivement destiné à une diffusion dans le musée de Tokoyo consacré au studio Ghibli. Ce dernier ne sera d’ailleurs pas achevé avant l’année prochaine. 

 

Sauf que le projet ne l’avait pas pleinement satisfait et il avait alors présenté en août dernier une nouvelle production à mettre sur la table de travail. Comme il n’a pas reçu de feu vert pour ce long-métrage, Miyazaki a décidé de se lancer tout seul sur cette production, et s’attelle actuellement au story-board. 

 

Hayao Miyazaki : « Je ferai de l’anime jusqu’à ma mort » 

 

En septembre dernier, Miyazaki avait également décidé de faire réaliser un parc d’attractions consacré à son univers : Ghibli land sera un projet destiné aux enfants, réunissant tous les personnages de ses films.

 

« Le concept de Ghibli land est simple : j’ai voulu rendre concret mon souhait de voir un parc sur le thème des films de Gibhli, exactement le même concept que Disneyland. Je voudrais que les visiteurs essayent toutes les attractions. Mais si je devais en choisir une, ça serait le feu d’artifice à l’hôtel Adriano », assurait MIyazaki. 

 

Pendant ce temps, chez Ghibli, on assistait à une fuite des créateurs... 

 

 

via ANN