Moebius, Hergé, Bilal et Ledroit se retrouvent à Hong Kong avec Artcurial

Antoine Oury - 07.09.2016

Manga/BD/comics - Univers BD - Hong Kong vente Artcurial - Moebius enchères Artcurial - Hergé enchères


La maison française de vente aux enchères Artcurial avait organisé en 2015 la première vente de bande dessinée en Asie, où les artistes franco-belges ont la cote. Artcurial récidive le 3 octobre 2016, en collaboration avec la maison d'enchères britannique Spink. Des œuvres de Moebius, Hergé, Bilal ou encore d'Olivier Ledroit feront partie des lots proposés.

 

Harzak, par Moebius, encre de Chine et encre de couleur sur carton, 1975

 

 

À partir du 3 octobre 2016, Artcurial et Spink investiront le Liang Yi Museum de Hong Kong pour une exposition et une vente aux enchères d'œuvres de la bande dessinée et de l'art urbain européens. Le précédent voyage d'Artcurial en Chine s'était notamment soldé par la vente d'une planche d'Hergé, tirée du Lotus bleu, pour 1,1 million €.

 

Si ce résultat est impressionnant, il est loin du record pour une planche de Tintin, justement établi par Artcurial. Toutefois, c'est un record pour une œuvre d'Enki Bilal qui avait été battu en 2015, avec La Femme piège (Nikopol - Tome 2), vendue 3,1 millions $ HK, soit 361.755 €. 117 lots avaient alors été proposés, dont des dessins de Moebius, Nicolas de Crécy, Loustal et Jean-Marc Rochette.

 

Rebelote, donc, pour la maison de vente aux enchères, qui place de nouveau Hergé en bonne place, avec « un spectaculaire dessin préparatoire pour la fresque ornant l’escalier principal du Centre Culturel Wallonie-Bruxelles à Paris » daté de 1979 et estimé entre 7 et 10 millions $ HK, soit entre 800.000 et 1,2 million €. Parmi les autres lots liés à l'œuvre de Hergé, un crayonné de Coke en stock et un ensemble de 10 dessins réalisés pour des cartes postales publiées par l’éditeur d’art Yvon en 1967, estimé à l'unité entre 80.000 et 120.000 $ HK, soit entre 9.000 et 14.000.

 

Toujours pour les classiques de la BD européenne, on comptera également Edgar P. Jacobs, avec une planche de La Marque jaune, Franquin, avec un crayonné de Gaston Lagaffe ou encore Jean Roba avec un dessin à l’encre de Chine pour une couverture du journal Spirou représentant Bill...

 

Les auteurs de la période moderne seront aussi représentés avec Moebius, tout d'abord, et deux planches en couleurs « très recherchées » issues de Harzak, estimées entre 850.000 et 1,3 million $ HK, soit 100.000 à 150.000 €. Le coauteur de Blueberry et de L'Incal est particulièrement apprécié en Chine : lors de la 23e Foire Internationale du Livre de Pékin, en août dernier, l'éditeur Les Humanoïdes Associés avait conclu un contrat de traduction pour 10 albums de Moebius avec un éditeur chinois.

 

Philippe Druillet sera également présent avec trois planches, une pour La Nuit et deux pour Salammbô. Deux toiles d’Enki Bilal ainsi que plusieurs planches, dont une tirée du Sommeil du monstre, seront aussi proposées à la vente. Enfin, l’un des auteurs français les plus célèbres dans la veine médiéval-fantastique, Olivier Ledroit, verra un certain nombre de ses dessins vendus aux enchères, dont la couverture de la nouvelle édition de Requiem — Chevalier Vampire — Tome 1, publié en 2016 aux éditions Glénat, estimée entre 130.000 et 170.000 $ HK, soit 15.000 et 20.000 €.

 

Le catalogue complet de la vente est disponible.